Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 avril 2015 7 05 /04 /avril /2015 12:34

Il est pour moi, non seulement nécessaire, mais vital de mettre en discussion cette analyse du philosophe Jacques Rancière. Je la partage, en ce qui me concerne, totalement. Il est nécessaire de bien connaître la réalité sans la travestir, ni essayer de faire passer ses fantasmes ou ses manipulations de l'histoire du XXéme siècle, comme moyens d'analyser ce que nous vivons aujourd'hui.

Il est possible de discuter, de réfuter, de critiquer, d'apporter d'autres arguments, etc mais le débat est nécessaire - j'insiste - et incontournable.

Encore un mot, si le parti lepéniste est ce que beaucoup trop de personnes décrivent, un parti hitlérien, le revendication est son interdiction et le mot des d'ordre des gens de gauche: armez vous pour y faire face!

_______________________________________________________________________________________

"LES IDÉAUX RÉPUBLICAINS SONT DEVENUS

DES ARMES DE DISCRIMINATION ET DE MÉPRIS"

Le philosophe Jacques Rancière analyse le rôle des intellectuels et de la gauche dans l'essor du FN. Entretien.

L’OBS Il y a trois mois, la France défilait au nom de la liberté d’expression et du vivre-ensemble. Les dernières élections départementales ont été marquées par une nouvelle poussée du Front national. Comment analysez-vous la succession rapide de ces deux événements, qui paraissent contradictoires?

Jacques Rancière Il n’est pas sûr qu’il y ait contradiction. Tout le monde, bien sûr, est d’accord pour condamner les attentats de janvier et se féliciter de la réaction populaire qui a suivi. Mais l’unanimité demandée autour de la «liberté d’expression» a entretenu une confusion. En effet, la liberté d’expression est un principe qui régit les rapports entre les individus et l’Etat en interdisant à ce dernier d’empêcher l’expression des opinions qui lui sont contraires.

Or, ce qui a été bafoué le 7 janvier à «Charlie», c’est un tout autre principe: le principe qu’on ne tire pas sur quelqu’un parce qu’on n’aime pas ce qu’il dit, le principe qui règle la manière dont individus et groupes vivent ensemble et apprennent à se respecter mutuellement.

Mais on ne s’est pas intéressé à cette dimension et on a choisi de se polariser sur le principe de la liberté d’expression. Ce faisant, on a ajouté un nouveau chapitre à la campagne qui, depuis des années, utilise les grandes valeurs universelles pour mieux disqualifier une partie de la population, en opposant les «bons Français», partisans de la République, de la laïcité ou de la liberté d’expression, aux immigrés, forcément communautaristes, islamistes, intolérants, sexistes et arriérés.

On invoque souvent l’universalisme comme principe de vie en commun. Mais justement l’universalisme a été confisqué et manipulé. Transformé en signe distinctif d’un groupe, il sert à mettre en accusation une communauté précise, notamment à travers les campagnes frénétiques contre le voile. C’est ce dévoiement que le 11 janvier n’a pas pu mettre à distance. Les défilés ont réuni sans distinction ceux qui défendaient les principes d’une vie en commun et ceux qui exprimaient leurs sentiments xénophobes.

Voulez-vous dire que ceux qui défendent le modèle républicain laïque contribuent, malgré eux, à dégager le terrain au Front national?

On nous dit que le Front national s’est «dédiabolisé». Qu’est-ce que cela veut dire ? Qu’il a mis de côté les gens trop ouvertement racistes ? Oui. Mais surtout que la différence même entre les idées du FN et les idées considérées comme respectables et appartenant à l’héritage républicain s’est évaporée.

Depuis une vingtaine d’années, c’est de certains intellectuels, de la gauche dite «républicaine», que sont venus les arguments au service de la xénophobie ou du racisme. Le Front national n’a plus besoin de dire que les immigrés nous volent notre travail ou que ce sont des petits voyous. Il lui suffit de proclamer qu’ils ne sont pas laïques, qu’ils ne partagent pas nos valeurs, qu’ils sont communautaristes...

Les grandes valeurs universalistes – laïcité, règles communes pour tout le monde, égalité homme-femme – sont devenues l’instrument d’une distinction entre «nous», qui adhérons à ces valeurs, et «eux», qui n’y adhèrent pas. Le FN peut économiser ses arguments xénophobes: ils lui sont fournis par les «républicains» sous les apparences les plus honorables.

Si l’on vous suit, c’est le sens même de la laïcité qui aurait été perverti. Qu’est-ce que la laïcité représente pour vous?

Au XIXe, la laïcité a été pour les républicains l’outil politique permettant de libérer l’école de l’emprise que l’Eglise catholique faisait peser sur elle, en particulier depuis la loi Falloux, adoptée en 1850.

La notion de laïcité désigne ainsi l’ensemble des mesures spécifiques prises pour détruire cette emprise. Or, à partir des années 1980, on a choisi d’en faire un grand principe universel. La laïcité avait été conçue pour régler les relations de l’Etat avec l’Eglise catholique. La grande manipulation a été de la transformer en une règle à laquelle tous les particuliers doivent obéir. Ce n’est plus à l’Etat d’être laïque, c’est aux individus.

Et comment va-t-on repérer qu’une personne déroge au principe de laïcité ? A ce qu’elle porte sur la tête... Quand j’étais enfant, le jour des communions solennelles, nous allions à l’école retrouver nos copains qui n’étaient pas catholiques, en portant nos brassards de communiants et en leur distribuant des images. Personne ne pensait que cela mettait en danger la laïcité. L’enjeu de la laïcité, alors, c’était le financement: à école publique, fonds publics ; à école privée, fonds privés.

Cette laïcité centrée sur les rapports entre école publique et école privée a été enterrée au profit d’une laïcité qui prétend régenter le comportement des individus et qui est utilisée pour stigmatiser une partie de la population à travers l’apparence physique de ses membres. Certains ont poussé le délire jusqu’à réclamer une loi interdisant le port du voile en présence d’un enfant.

Mais d’où viendrait cette volonté de stigmatiser ?

Il y a des causes diverses, certaines liées à la question palestinienne et aux formes d’intolérance réciproque qu’elle nourrit ici. Mais il y a aussi le «grand ressentiment de gauche», né des grands espoirs des années 1960-1970 puis de la liquidation de ces espoirs par le parti dit «socialiste» lorsqu’il est arrivé au pouvoir.

Tous les idéaux républicains, socialistes, révolutionnaires, progressistes ont été retournés contre eux-mêmes. Ils sont devenus le contraire de ce qu’ils étaient censés être: non plus des armes de combat pour l’égalité, mais des armes de discrimination, de méfiance et de mépris à l’égard d’un peuple posé comme abruti ou arriéré. Faute de pouvoir combattre l’accroissement des inégalités, on les légitime en disqualifiant ceux qui en subissent les effets.

Pensons à la façon dont la critique marxiste a été retournée pour alimenter une dénonciation de l’individu démocratique et du consommateur despotique – une dénonciation qui vise ceux qui ont le moins à consommer... Le retournement de l’universalisme républicain en une pensée réactionnaire, stigmatisant les plus pauvres, relève de la même logique.

N’est-il pas légitime de combattre le port du voile, dans lequel il n’est pas évident de voir un geste d’émancipation féminine ?

La question est de savoir si l’école publique a pour mission d’émanciper les femmes. Dans ce cas, ne devrait-elle pas également émanciper les travailleurs et tous les dominés de la société française ? Il existe toutes sortes de sujétions – sociale, sexuelle, raciale. Le principe d’une idéologie réactive, c’est de cibler une forme particulière de soumission pour mieux confirmer les autres.

Les mêmes qui dénonçaient le féminisme comme «communautaire» se sont ensuite découverts féministes pour justifier les lois anti-voile. Le statut des femmes dans le monde musulman est sûrement problématique, mais c’est d’abord aux intéressées de dégager ce qui est pour elles oppressif. Et, en général, c’est aux gens qui subissent l’oppression de lutter contre la soumission. On ne libère pas les gens par substitution.

Revenons au Front national. Vous avez souvent critiqué l’idée que le «peuple» serait raciste par nature. Pour vous, les immigrés sont moins victimes d’un racisme «d’en bas» que d’un racisme «d’en haut»: les contrôles au faciès de la police, la relégation dans des quartiers périphériques, la difficulté à trouver un logement ou un emploi lorsqu’on porte un nom d’origine étrangère. Mais, quand 25% des électeurs donnent leur suffrage à un parti qui veut geler la construction des mosquées, n’est-ce pas le signe que, malgré tout, des pulsions xénophobes travaillent la population française ?

D’abord, ces poussées xénophobes dépassent largement l’électorat de l’extrême droite. Où est la différence entre un maire FN qui débaptise la rue du 19-Mars-1962 [Robert Ménard, à Béziers, NDLR], des élus UMP qui demandent qu’on enseigne les aspects positifs de la colonisation, Nicolas Sarkozy qui s’oppose aux menus sans porc dans les cantines scolaires ou des intellectuels dits «républicains» qui veulent exclure les jeunes filles voilées de l’université ?

Par ailleurs, il est trop simple de réduire le vote FN à l’expression d’idées racistes ou xénophobes. Avant d’être un moyen d’expression de sentiments populaires, le Front national est un effet structurel de la vie politique française telle qu’elle a été organisée par la constitution de la Ve République. En permettant à une petite minorité de gouverner au nom de la population, ce régime ouvre mécaniquement un espace au groupe politique capable de déclarer: «Nous, nous sommes en dehors de ce jeu-là.»

Le Front national s’est installé à cette place après la décomposition du communisme et du gauchisme. Quant aux «sentiments profonds» des masses, qui les mesure ? Je note seulement qu’il n’y a pas en France l’équivalent de Pegida, le mouvement allemand xénophobe. Et je ne crois pas au rapprochement, souvent fait, avec les années 1930. Je ne vois rien de comparable dans la France actuelle aux grandes milices d’extrême droite de l’entre-deux-guerres.

A vous écouter, il n’y aurait nul besoin de lutter contre le Front national...

Il faut lutter contre le système qui produit le Front national et donc aussi contre la tactique qui utilise la dénonciation du FN pour masquer la droitisation galopante des élites gouvernementales et de la classe intellectuelle.

L’hypothèse de son arrivée au pouvoir ne vous inquiète-t-elle pas?

Dès lors que j’analyse le Front national comme le fruit du déséquilibre propre de notre logique institutionnelle, mon hypothèse est plutôt celle d’une intégration au sein du système. Il existe déjà beaucoup de similitudes entre le FN et les forces présentes dans le système.

Si le FN venait au pouvoir, cela aurait des effets très concrets pour les plus faibles de la société française, c’est-à-dire les immigrés...

Oui, probablement. Mais je vois mal le FN organiser de grands départs massifs, de centaines de milliers ou de millions de personnes, pour les renvoyer «chez elles». Le Front national, ce n’est pas les petits Blancs contre les immigrés. Son électorat s’étend dans tous les secteurs de la société, y compris chez les immigrés. Alors, bien sûr, il pourrait y avoir des actions symboliques, mais je ne crois pas qu’un gouvernement UMP-FN serait très différent d’un gouvernement UMP.

A l’approche du premier tour, Manuel Valls a reproché aux intellectuels français leur «endormissement»: «Où sont les intellectuels, où sont les grandes consciences de ce pays, les hommes et les femmes de culture qui doivent, eux aussi, monter au créneau, où est la gauche?», a-t-il lancé. Vous êtes-vous senti concerné ?

«Où est la gauche ?», demandent les socialistes. La réponse est simple: elle est là où ils l’ont conduite, c’est-à-dire au néant. Le rôle historique du Parti socialiste a été de tuer la gauche. Mission accomplie.Manuel Valls se demande ce que font les intellectuels... Franchement, je ne vois pas très bien ce que des gens comme lui peuvent avoir à leur reprocher. On dénonce leur silence, mais la vérité, c’est que, depuis des décennies, certains intellectuels ont énormément parlé. Ils ont été starisés, sacralisés. Ils ont largement contribué aux campagnes haineuses sur le voile et la laïcité. Ils n’ont été que trop bavards.

J’ajouterai que faire appel aux intellectuels, c’est faire appel à des gens assez crétins pour jouer le rôle de porte-parole de l’intelligence. Car on ne peut accepter un tel rôle, bien sûr, qu’en s’opposant à un peuple présenté comme composé d’abrutis et d’arriérés. Ce qui revient à perpétuer l’opposition entre ceux «qui savent» et ceux «qui ne savent pas», qu’il faudrait précisément briser si l’on veut lutter contre la société du mépris dont le Front national n’est qu’une expression particulière.

Il existe pourtant des intellectuels – dont vous-même – qui combattent cette droitisation de la pensée française. Vous ne croyez pas à la force de la parole de l’intellectuel ?

Il ne faut pas attendre de quelques individualités qu’elles débloquent la situation. Le déblocage ne pourra venir que de mouvements démocratiques de masse, qui ne soient pas légitimés par la possession d’un privilège intellectuel.

Dans votre travail philosophique, vous montrez que, depuis Platon, la pensée politique occidentale a tendance à séparer les individus «qui savent» et ceux «qui ne savent pas». D’un côté, il y aurait la classe éduquée, raisonnable, compétente et qui a pour vocation de gouverner ; de l’autre, la classe populaire, ignorante, victime de ses pulsions, dont le destin est d’être gouvernée. Est-ce que cette grille d’analyse s’applique à la situation actuelle ?

Longtemps, les gouvernants ont justifié leur pouvoir en se parant de vertus réputées propres à la classe éclairée, comme la prudence, la modération, la sagesse... Les gouvernements actuels se prévalent d’une science, l’économie, dont ils ne feraient qu’appliquer des lois déclarées objectives et inéluctables – lois qui sont miraculeusement en accord avec les intérêts des classes dominantes.

Or on a vu les désastres économiques et le chaos géopolitique produits depuis quarante ans par les détenteurs de la vieille sagesse des gouvernants et de la nouvelle science économique. La démonstration de l’incompétence des gens supposés compétents suscite simplement le mépris des gouvernés à l’égard des gouvernants qui les méprisent. La manifestation positive d’une compétence démocratique des supposés incompétents est tout autre chose.

Publié par L’Obs :

http://bibliobs.nouvelobs.com/essais/20150403.OBS6427/jacques-ranciere-les-ideaux-republicains-sont-devenus-des-armes-de-discrimination-et-de-mepris.html?cm_mmc=EMV-_-NO-_-20150405_NLNOACTU08H-_-les-ideaux-republicains-sont-devenus-des-armes-de-discrimination-et-de-mepris

Partager cet article

Published by Jacques Lacaze
commenter cet article
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 15:41

La Lettre du Professeur Joyeux est un service d'information indépendant sur la santé, spécialisé dans la prévention des maladies auprès du grand public et des familles. Rendez-vous ici pour vous inscrire gratuitement (vous pouvez vous désinscrire en vous rendant ici).

Chers Amis de la Santé pour tous,
Il y a un an exactement, je vous écrivais ma première lettre d’information gratuite.
Vous l’avez diffusée au-delà de tout espoir, peut-être parce que vous saviez qu’elle contenait des informations (sur le cancer du sein) que toutes les femmes, jeunes ou moins jeunes, toutes les mères de famille avaient le droit de connaître.
Un an plus tard, vous êtes plus de 300 000 abonnés à lire la lettre que je vous écris chaque semaine.
Je voudrais vous remercier, vous dire à quel point cela me pousse à poursuivre ce que je considère comme une mission d’intérêt général, pour le Bien commun.
Mais surtout aujourd'hui, j'ai besoin de votre aide.

Dites leur qu'il y a une autre médecine !

Je m’aperçois régulièrement, lors de conférences, de consultations, ou simplement quand me pose une question dans la rue, que beaucoup trop de gens sont encore victimes des mensonges du système de santé tout chimique.

  • sur le cancer, et ses chimiothérapies abusives et parfois même dangereuses,
  • sur la pilule, que l’on fait passer pour un bonbon inoffensif,
  • sur les vaccins, que l’on veut imposer à tous les enfants comme si tous devaient se droguer ou avoir une sexualité à multiples partenaires, comme si tous en France risquaient d'attraper Diphtérie-Tetanos-Polio qui ont disparu en partie grâce aux vaccins, surtout grâce à une hygiène de vie liée à l'organisation sociétale ( eau, salubrité publique et privée..).
  • sur l'alcool qui confond vin et alcools forts,
  • sur les produits laitiers dont les promoteurs de plus en plus insistants nous font croire que le calcium animal est vital alors qu'il n'est pas sans poser de problèmes de santé graves. Alors que le calcium végétal est le meilleur pour votre santé si vous en consommez en quantité suffisante avec une forte orientation végétarienne.

Malgré tous nos efforts, malgré le succès de cette lettre, trop de gens sont encore victimes de désinformation en matière de santé.
Voilà pourquoi il me semble urgent de partager avec eux notre connaissance d’une autre médecine, plus humaine, plus simple, plus naturelle, moins dangereuse, la "médecine du futur".
C’est pourquoi j’aimerais vraiment que vous m’aidiez à diffuser ma lettre autour de vous. Parce qu’il y a des vérités de santé que vos proches ne doivent plus ignorer.
Découvrir les vertus magnifiques de l’huile d’olive, les pouvoirs thérapeutiques de la gelée royale des abeilles, apprendre à mieux protéger sa peau, comprendre ce que nous dit notre foie quand il est malade...
Aujourd’hui nous avons ensemble le devoir de faire connaître une médecine préventive, où l’alimentation joue un rôle fondamental. Un monde où la santé n’est pas opposée au plaisir (vous connaissez ma passion pour le chocolat et le vin, lorsqu’ils viennent ravir notre « palais des saveurs »… )

Vous pouvez agir très facilement

Si vous appréciez les informations que je publie bénévolement depuis un an, aidez-moi à les diffuser au plus grand nombre !
C’est très simple : il vous suffit de choisir, parmi vos contacts, ceux dont vous pensez qu’ils seraient le plus intéressés par mes lettres. Puis de leur transférer ce message en leur demandant d’inscrire leur adresse email ici.
Si nous voulons réveiller, influencer -vous et moi - les pouvoirs publics, il faut que vous soyez 1 million et même plus. N’hésitez pas à diffuser cette information autour de vous, vos parents, vos enfants, vos amis.
N’hésite pas à les rassurer : leur adresse – comme les vôtres – ne seront jamais prêtées (ou encore moins vendues) à quiconque. Ils recevront simplement des conseils de santé issus de toute une vie consacrée à la médecine, et seront bien sûr libres de se désinscrire dès qu’ils le souhaiteront.
La première lettre qu’ils recevront sera celle sur le cancer du sein, qui contient tant d’informations vitales pour la santé des femmes.
Mais notre aventure va bien au-delà de simples « conseils santé ».

Un enjeu de civilisation

Notre monde dit « hyper-développé », orgueilleux et stupide, voit se développer à toute vitesse de plus en plus de maladies de civilisation : diabète, obésité, cancers et maladies auto-immunes, des rhumatismes à l’Alzheimer, sans parler des maladies psychiques qui envahissent les cabinets des psys.
Pourtant, pas un mot de prévention des pouvoirs publics sauf les vaccinations qu’ils veulent généraliser surtout pour engraisser les labos fabricants qui devraient proposer leurs vaccins aux pays qui en ont besoin.

Refusons, résistons à cette priorité aux lobbies pharmaceutiques, aux pourvoyeurs de pesticides toxiques, aux industriels de l’agro-alimentaire qui nous formatent à consommer leurs produits pour nous “faciliter” la vie, au détriment de notre santé…et de notre porte-monnaie.
Comme si les comportements propices à une bonne santé n’existaient pas.
Là encore s’agit d’un mensonge, le plus gros de tous !
Voilà pourquoi j’aimerais que vous puissiez le faire savoir autour de vous !
Ainsi, vos proches, vos familles, vos amis pourront découvrir qu’il existe des solutions saines et naturelles bien plus efficaces que le tout chimique :

  • pour soigner le reflux gastro-oesophagien,
  • pour s’endormir sans somnifère,
  • pour renforcer notre système immunitaire,
  • pour accompagner sereinement le passage de la ménopause,
  • etc.

Ils découvriront à leur tour des remèdes sur de nombreuses maladies qu’on prétend « incurables » : l’arthrose, le diabète, les problèmes de vue, d’ouie, de peau etc.
Cette année je donnerai aussi la parole à tous les organes de votre organisme.
Après le Foie et ses différentes atteintes, la Vésicule Biliaire, la Peau… je vais donner la parole à votre Rate, vos muscles, votre oeil et votre rétine, vos oreilles, vos vertèbres, vos muscles, vos testicules et vos ovaires, votre cerveau, votre mémoire et votre hypophyse, vos mains et vos pieds, votre cœur...
Je vais fêter cette année mes 70 ans, et c’est vrai que je manque un peu de place pour vous inviter tous autour du gâteau d’anniversaire !
Je compte sur vous pour continuer à lire cette lettre avec toujours plus d’intérêt, et en la partageant le plus largement possible autour de vous.

Alors vraiment, merci de leur transférer ce message en leur demandant d’inscrire leur adresse email ici.

Merci de votre confiance et à très bientôt !
Professeur Henri Joyeux

Partager cet article

Published by Jacques Lacaze - dans Santé
commenter cet article
29 mars 2015 7 29 /03 /mars /2015 09:56

Merci à Bernard Gensane de publier cette image très parlante. Et encore, il y a beaucoup de choses à dire sur le trou de la sécu et la politique de l'industrie pharmaceutique soutenue par tous les gouvernements et particulièrement celui qui est en place aujourd'hui.

DE LA FRAUDE

Partager cet article

Published by Jacques Lacaze
commenter cet article
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 09:58

LA STRATÉGIE DE DRACULA: COMMENT LES GRANDES ENTREPRISE SUCENT NOTRE SANG

Susan George expose au grand jour La Stratégie de Dracula : pour mettre en pleine lumière les usurpateurs, pour les éliminer en stoppant leurs agissements.

Ces usurpateurs, sont des entreprises "qui gouvernent dans toute une série de domaines, où elles sont quasiment invisibles" (elles restent "cachées" et mettent des gens sur le Trône, qui servent leurs intérêts, "discrètement").

Toutes les politiques en vigueur semblent dictées par ces entreprises, qui sont "beaucoup mieux organisées qu'il y a 30 ans".

L'accord TAFTA en est le parfait exemple, en constituant "un véritable rapt du juridique et une dérégulation vers le bas" (obtenir la fin des restrictions sur les OGM par exemple).

Les citoyens doivent être informés : "La première arme est la connaissance", dit-elle.

Les transnationales et leurs paravents supranationaux sont très bien organisés. A nous d'en faire de même, avec La Stratégie de Dracula !

Procurez vous le livre de Susan Georges :

"LES USURPATEURS: COMMENT LES ENTREPRISES TRANSNATIONALES PRENNENT LE POUVOIR"

Voir la présentation de son ouvrage par Susan Georges:

Partager cet article

Published by Jacques Lacaze
commenter cet article
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 17:20

LE MUR MEURTRIER DE LA MEDITERRANEE: L'ASSASSINAT INSTITUTIONNEL DE MASSE DE L'UNION EUROPÉENNE

Publié le 22 mars 2015 par Saïd Bouamama

3419 migrants sont morts en 2014 en tentant de traverser la Méditerranée selon l’agence de Nations-Unies pour les réfugiés(1). Ce chiffre macabre fait de la Méditerranée la frontière la plus meurtrière, le nombre total de décès pour le monde entier étant de 4272. Sur une durée plus longue ce sont plus de 20 000 migrants qui ont perdu la vie depuis l’an 2000. La tendance est de surcroît à une hausse permanente, l’année 2014 ayant battu tous les records en laissant loin derrière le précédent pic qui était de 1500 décès en 2011. Les discours politiques et médiatiques construisent chaque nouveau drame comme des catastrophes imprévisibles sur lesquelles les gouvernements européens n’auraient aucune prise et aucune responsabilité. Le discours de la catastrophe cache un processus d’assassinat de masse de l’Union Européenne.

Pour liure la suite, rendez vous sur:

Partager cet article

Published by Jacques Lacaze
commenter cet article
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 08:41

Ne rien changer. Tel est le motto de nos hommes politiques et élus face à ce danger mortel que représente la pollution atmosphérique aux particules fines, une pollution majoritairement générée par les véhicules diesel, sponsorisés par l’état et plébiscités par les français, capables de créer une vaste chambre à gaz nationale.

Alors que les taux de particules fines n’ont jamais été aussi élevées, et entrainent déjà certainement une sur-mortalité, ministres et élus locaux restent muets, figés dans cette inertie coupable des incapables subitement mis à jour.

Pour lire la suite, cliquez sur:

Partager cet article

Published by Jacques Lacaze - dans Santé
commenter cet article
21 mars 2015 6 21 /03 /mars /2015 17:27

CLASSE CANCÉRIGÈNE PROBABLE PAR L'AGENCE DU CANCER

L'agence du cancer note qu'il existe des "preuves limitées" de l'impact du Roundup de Monsanto chez l'homme en ce qui concerne les lymphones non hodgkiniens. Comprendre : les cancers du sang.

Il est l'un des pesticides les plus utilisés au monde. Et il a été classé, vendredi 20 mars, comme étant un cancérogène "probables chez l'homme", par l'agence du cancer de l'Organisation mondiale de la santé.

…………

Si les "preuves sont limitées", selon l'aveu même de l'agence onusienne, les risques que faire courir le Roundup, la marque phare du géant Monsanto, à cause de la présence de l'herbicide glyphosate, sont grands.

Il est utilisé par "200.000 agriculteurs et 3 millions de jardiniers", assure Didier Charrier, directeur général de Monsanto France. Il n'a pas voulu donner de détails sur le volume des ventes de ce produit.

…………..

… pour le Pr Andreas Kortenkamp, un toxicologue à Londres, "les autorités des membres de l'Union européennes doivent désormais se demander si les mesures existantes sont suffisantes pour protéger les consommateurs et les utilisateurs de pesticides des risques de cancer".

L'association française de défense de l'environnement "Générations futures" s'est pour sa part félicitée de la classification de l'IARC qui "reconnaît la dangerosité du glyphosate".

Pour lire la suite, cliquez sur :

Partager cet article

Published by Jacques Lacaze
commenter cet article
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 11:08

CHERS AMIS

Il faut d'extrême urgence voir la vidéo publié par nos amis de l'Association Cancer et Métabolisme (site: cancer-et-metabolisme).

Une suite sera donnée à cette vidéo, donc revenir sur le site. De mon coté, je vais commenter et ajouter des infos.

Bonne lecture et surtout, nous devons nous mobiliser, encore et toujours.

Partager cet article

Published by Jacques Lacaze - dans Santé
commenter cet article
12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 14:49

J'appelle mes lecteurs à faire largement circuler cette lettre (qui est aussi en pièce jointe) surtout, à la faire parvenir à tous les élus, médecins, responsables d'associations etc ...Docteur Jacques Lacaze

_________________________________________________________________

Le Docteur Pierre Delahousse

Le Docteur Jacques Lacaze

S’adressent solennellement à :

Monsieur le Président de la République

Monsieur le Premier Ministre

Madame le Ministre de la Santé

Copie à Monsieur le Directeur Général de la Santé

Roubaix et Loos-en-Gohelle le mardi 10 mars 2015.

Monsieur le Président,

Madame et Messieurs les ministres

Nous sommes de simples médecins généralistes retraités. Nous avons collaboré avec André Gernez, qui a été médecin radiologue à Roubaix, ancien chercheur à la Fondation Curie de Paris, ancien chef de travaux au CHR de Lille et qui a passé sa vie à faire des recherches en biologie et médecine.

Très scrupuleusement , André Gernez a envoyé tous ses travaux aux académies, des Sciences, de Médecine et Vétérinaire, qui ont pour fonction essentielle de conseiller les responsables du Gouvernement de la République. Il a, bien entendu, également adressé ses propositions et travaux aux autorités médicales nationales (et internationales) et politiques, qui se sont succédé au gouvernement, durant cette longue période. Ses travaux et propositions sont donc parfaitement connus. D’ailleurs, ils ont à chaque publication retenu l’attention, en particulier, de nombreux académiciens et professionnels, qui se sont manifesté par des commentaires élogieux et très élogieux, en souhaitant que des recherches fondamentales et cliniques valident ces propositions et permettent un déploiement dans le système de santé publique de notre pays.

En particulier, il a établi qu’une cure annuelle d’un mois associant, 3 éléments : 1) une diminution de la ration quotidienne, avec l’interdiction de certains aliments et l’ajout d’autres dont les propriétés anticancéreuses sont connues, provoquait un état d’acido-cétose défavorable aux cellules cancéreuses; 2) l’ajout de compléments vitaminiques durant la même période renforçait l’action défavorable aux cellules cancéreuses ; 3) l’utilisation de médicaments anti mitotiques était proposé en fin de la période d’un mois. Il pouvait s’agir du sirop de Teyssédre contenant de l’hydrate de chloral donné durant des décennies aux nourrissons et enfants mais qui brusquement fut interdit, ou du méthotrexate un produit anti - cancéreux utilisé aussi en dermatologie contre le psoriasis ou les rhumatismes. La dose proposée par André Gernez, était de 5mg par jour, 2 jours par an. Pour le traitement du psoriasis (maladie qui non seulement n’est pas mortelle mais est selon l’expression courante dans le corps médical « un passeport de longue vie ») varie de 390 mg par an soit 39 fois plus à 1300mg par an soir 130 fois plus ! La proposition d’André Gernez d’utiliser ce produit a été critiqué pour sa toxicité ! Nous pensons que, s’il n’y a pas eu une ignorance assez surprenante, on pourrait évoquer une malveillance peu compatible avec l’honnêteté scientifique la plus élémentaire.

Le principe de cette cure annuelle de décancérisation reposait sur l’idée – aujourd’hui reconnue par la plupart des cancérologues - qu’un cancer a une vie cachée s’étendant de 8 ans (sein) à 15 ans (poumon). Durant cette vie cachée, à l’heure actuelle aucun moyen d’imagerie médicale ou de biologie ne permet un diagnostic. Et au stade où ce diagnostic commence à être possible (1gr de cellules cancéreuses) le nombre de cellules est évalué à 1 milliard et nous sommes déjà devant une maladie grave.

Nous ajoutons que le premier volet de la cure annuelle a été confirmé par de nombreux travaux sur le jeûne thérapeutique, que le 2éme a été validé par beaucoup de travaux également et en particulier la longue étude connue sus le nom de SUVIMAX.

Par ailleurs dans le service de Toxicologie de Paris à l’époque où le Professeur René Truhaut le dirigeait, un chercheur, Monsieur Jean-Claude Gak a mené sur le rat une expérimentation en 3 bras, avec les 3 niveaux proposés par André Gernez. Les deux premiers bras retrouvaient des chiffres connus allant de 30% à 70% de protection contre un cancer très grave : le cancer primitif du foie spontané. Le 3éme bras, trouvait une protection de l’ordre de 93%. Ces informations ont été transmises par téléphone à André Gernez, mais n’ont pas té publiées. L’ensemble des travaux semblent avoir été remis à la DGS. Il semble que Monsieur Gak affirme n’avoir jamais effectué ce travail. Des documents en provenance de René Truhaux les attestent pourtant. Et Mr Gak, alors que ces faits ont été publiés et diffusés très largement par livres, journaux, DVD, conférences publiques etc, semble contester l’existence de ces travaux. Des universitaires et nous-mêmes avons demandé au Directeur Général de la Santé en poste à différentes périodes des informations sur ces faits. Nous n’avons jamais reçu la moindre réponse en retour.

L’actualité scientifique, médicale et grand public se porte sur la notion de prévention contre le cancer par la vaccination. A notre avis, cette solution n’a jamais abouti depuis plus de 30 ans de recherches, et n’aboutira jamais, pour des raisons évidentes : la cellule cancéreuse fait partie de notre moi, est mise en route par notre organisme, le système immunitaire ne fait que s’attaquer au non-moi, à ce qui m’est étranger. Il n’est pas en mesure de s’attaquer aux cellules cancéreuses. Mais nous retenons que le mot prévention est désormais largement populariséet l’attachement des médecins à la prévention fait florès. L’exemple du dernier numéro de la revue de vulgarisation scientifique « Sciences et vie » le démontre, on ne peut mieux , en publiant un long article : « Vaccin contre le cancer. Les premiers tests sur l’homme ».

Nous pensons qu’il est nécessaire que le gouvernement prenne la décision de mettre en place un groupe de travail pour étudier sereinement les propositions d’André Gernez et proposer une méthode d’évaluation. C’est la santé de nos concitoyens qui est en jeu, et l’audience de la France sur un sujet majeur de santé publique.

Croyez, Monsieur le Président, Monsieur le Premier Ministre, Madame la Ministre de la Santé à nos sentiments respectueux.

Docteur Pierre Delahousse Docteur Jacques Lacaze

2 8 Avenue Gustave Delory 24 rue des Acacias

59100 Roubaix 62750 Loos-enGohelle

Partager cet article

Published by Jacques Lacaze
commenter cet article
11 mars 2015 3 11 /03 /mars /2015 12:00

UNE REMARQUE DE RENE MERLE:

3000 soldats russes vont effectuer des manœuvres au Mexique, près de la frontière étatsunienne. Une provocation russe de plus..

Mais non, pardon, 3000 militaires américains vont effectuer des manœuvres aux Pays Baltes, près de la frontière russe.

Au fait, si quelqu'un sait durant combien d'année les USA n'ont pas été en guerre depuis leu fondation, je serais heureux d'en être informé. Merci.

Partager cet article

Published by Jacques Lacaze
commenter cet article

Recherche