Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mai 2015 7 24 /05 /mai /2015 15:05

Je suis désolé, over-blog a une politique imbécile qui consiste manifestement a traduire automatiquement un texte en anglais puis en français, ce qui le rend difficilement compréhensible. C'est le cas du texte ci dessous.

E​n cliquant sur http:. // Reprenons info / manifeste-pour-ONU antiracisme-politique / on accède à un texte lisible.

J'en profite pour dénoncer cette politique totalement sur réaliste qui consiste à vouloir de grès ou de force nous imposer le passage au tout anglais.
Jacques Lac
aze

MANIFESTE POUR UN ANTIRACISME POLITIQUE

Politiquement, à quoi Servent les racismes ? Il Est De temps a un DEMANDER DES COMPTES aux Responsables Politiques. is Poser les bases D'antiracisme non renouvelé, voiture repolitisé. Reprendre l'initiative Contre les Politiques de racialisation: CE combat Sérums Mené Avec Nous toutes et tous Qui rejetons le fantasme cauchemardesque D'une France blanche. Il Est Temps grands, Mais Il Est Temps De encore Répondre à la racialisation par la politisation.

 

Les frères Kouachi et Amedy Coulibaly auraient-ILS Gagné, titre posthume, La Bataille des Idées? DEPUIS le 7 janvier, Le Débat approx Organiser Autour de Fausses alternatives publiques. Pour ou contre le terrorisme? Bien sur, tout le monde est contre (Au Point d'accepteur de l'extension de sa progressive définition). Pour ou contre la liberté d'expression? Bien Entendu, tout le monde est d'écoulement, ou presque (sauf à L'Endroit des écoliers accuse de faire l'apologie du terrorisme). Résultat: six mois après la loi antiterroriste, VOICI la loi renseignement, Qui attente also seriously à nos libertés. Et la litanie continuer. Pour ou contre la République? Tout le monde est verser, au Nom d'un patriotisme opposer à un Ceux qui (SELON Manuel Valls) «ne croient plus les en la France». La preuve? L'UMP Récupère le terme «Républicains», et le FN fait breveter Celui de «Patriotes». On attend Avec impatience le nouveau nom du PS: Pourquoi Pas les «Laïcs»? Car sur Nous Interroge sans Cesse: Pour ou contre la laïcité? Tout le monde est versez, ou presque ...

Pareil unanimisme compositions provoquent des Réactions exaspérées : les belles paroles ne sauraient faire Oublier la Réalité. Sur Peut Fait critiquer «l'imposture»; toutefois, s'opposer à «l'esprit du 11 janvier» pas, ne est-ce encore Participer Au Même «Débat», Dans des Termes Qui ne Sont pas les nôtres? Le Premier ministre Ne Pas S'y trompe, Qui descendent Dans l'arène verser Défendre l'union sacrée. Faisons Plutôt le pari de Reprendre l'initiative: non Réagir à pas, Mais Agir avec nos Propres mots. Il Faut Refuser de se laisser enfermer Dans de faux débats. L'Ne est de plus une heure Répondre maïs à Imposer nos Termes. Il Est De temps Parler d'AUTRE CHOSE. Ce Qui menace la démocratie, ce est Ce Qui défait la société française. Ne est pas là (ni juin) Ce religion; ce est le racisme, Qui Désigne COMME DES «Autres» racisés CERTAINS D'ENTRE NOUS -immigrés d'Afrique ous Rroms d'Europe, et also Français, Héritiers de L'Esclavage, colonisation et de la de l'immigration, noirs ous maghrébins d'origine de la d'.

Aujourd'hui, Quand on brandit la laïcité, ce est Rarement verser dénoncer le financement d'écoles a publiques catholiques, le Concordat en Alsace-Moselle, ous les pressions des évêques contre le «mariage pour tous» . D'ordinaire, ce est pour s'inquiéter de l'islam. Ou Ce Qui devrait alarmer nous, ce est l'islamophobie. Cessons de tourner autour du mot, et regardons La Chose. Dans un paie Ou L'ancien président a pu Nommer des Nations Unies «musulman de préfet» et Speaking de «Français d'apparence musulmane», il s'agit Moins de la religion au Québec D'une racialisation euphémisée. Marine Le Pen l'a compris Parfaitement: fils père s'attaquait aux Arabes; Elle se en Prend à l'islam. Sous l'antijudaïsme NOUS Savons BIEN reconnaitre L'Antisémitisme, Qui étau les juifs - independently de Leur religion. Il en va de same versez l'islam: Pas besoin d'être musulman Pour Etre victime d'islamophobie, Voire versez finir par se identifier se Comme tel, bon gré mal gré.

Certes, nos gouvernants condamnent «le racisme et l'antisémitisme» (quitte à les opposant). Mais les combattent-ILS Vraiment? Il Est impératif de Dépasser l'antiracisme moral, Qui s'indigne D'UN phénomène Dont il ignorer les causes - voiture Se il ne les Voit pas, ce est Qu'il ne Veut pas les voir. Il is urgent de Renouer Avec Un antiracisme politique. Dans Les Années 1980, sur croyait pas au Québec le racisme se Réduit à juin idéologie et à parti non. Dans les annees 1990, sur une compris Que les discriminations systématiques et systémiques constituant non racisme structurel: Raciste pas d'UO, sur participe de logiques sociales Dont les Effets D'racistes exclusion de s'avèrent. Les intellectuels, les Politiques et les Journalistes communient Dans l'antiracisme; POURTANT, ILS SONT blancs uniformément Presque. Le racisme se mesure aux intentions supposées Moins de Ceux qui se défendent d'ailleurs, but davaNtage aux conséquences avérées Pour Ceux Qui le subissent.

Il ya plus. DEPUIS Les Années 2000, l'Etat apparait de Moins en Moins Comme un Recours contre le racisme ; bien bien au contraire, il se revele de plus salle est plus comme l'acteur principale D'UN racisme institutionnel. Sans Doute ne est-ce pas nouveau: en effet, de l'empire colonial à la postcoloniale France, des colonies à l'outremer et de l'outremer à la «métropole», de l'esclavage à la négrophobie, des Français Musulmans d'Algérie hier aux Musulmans de France Aujourd'hui et de l'internement des «nomades» (entre 1940 et 1946) aux bidonvilles roms, Nous sommes les héritiers d'une histoire. Il ne s'agit pas de repentance POURTANT. Sans Doute Le Passe is-il irréparable; Reste Que la réparation se impose d'Autant en plus Qu'il continue de peser sur notre présent: commenter Comprendre autrement «l'inégalité raciste»? Mais à nouveau, du Débat sur ​​l'identité nationale aux Attaques contre les musulmans, sans Oublier la chasse aux Rroms Qui s'aggrave sous François Hollande, le rôle de l'État éclate au grand jour.

D'ABORD, Celui-ci les conditions Cris objectifs Du racisme , la ségrégation Soit et la relégation, SES nominale Politiques de la ville, de l'habitat, du Transport et de l'école, Et Ses nominale institutions Comme La policière et la justice. Ensuite, il y AJOUTE des conditions subjectives: il le légitime en assignant des «vocations» DIFFERENTES à deux catégories d'Êtres Humains - «Eux» et «Nous». «Eux», CE are Ceux qu'on laisse OÜ same qu'on fait mourir en Méditerranée, Mais aussi à Mayotte, et Ceux Dont sur ​​René est la vie invivable, DANS LES bidonvilles Rroms ou La «jungle» de Calais. La xénophobie nourrissant le racisme, CE are also bureaux Françaises et Français Qu'on Trouve d'Autant en plus naturel de faire vivre indignement Ou de laisser mourir impunément au Québec, du Malgré notre commune nationalité, ILS ne seraient Pas Comme «Nous»; et CE are bien des compatriotes Qu'on somme Eternellement de s'intégrer, for better Leur signifiant Qu'ils ne will be jamais Vraiment des nôtres ...

Être antiraciste Aujourd'hui , Ce ne est ainsi Fait only Lutter contre le Front national; CE Ne Pas Uniquement récuser les stéréotypes raciaux Sie aliment les discriminations systémiques. Ce est aussi Combattre les Politiques Qui racialisent la société française. Qu'on n'aille pas dire Que this antiracisme Nous Eloigne des Problèmes de classe, Comme si la «question raciale» occultait la «question sociale». Les discriminations fondées sur l'origine ous l'Apparence redoublent les Inégalités socio-Économiques. Surtout, les opposant, ce est tomber Dans un piège. De same Que l'Union européenne, ce est aussi «l'Europe forteresse», de Même, les Politiques néolibérales s'accompagnent en France et ailleurs D'UN racisme d'État: le monte les uns contre les Autres, les « les classes populaires »contre les« racisés », Comme Si Ceux-ci pas de n'appartenaient, en majority, A Celles-là.

Ce est agiter le ressentiment verser détourner de fils objet la colère au Québec suscite l'injustice subie et par les uns et par les Autres. Ceux police Qui commerce politique de la xénophobie, de la rromophobie, de la négrophobie ous de l'islamophobie, comme d'Autres en miroir de l'antisémitisme, participent d'Une même logique. On joue les uns contre les Autres, versez disqualifier salle Ceux qui dénonceraient «Deux Poids, Deux Mesures», Alors Que perdure le «vieil antisémitisme» Qui rejette «also les juifs et les Arabes»: La Dernière Enquête de la CNCDH le Demontre, les racismes are mensonges. Ou la concurrence Que CERTAINS cherchent à exacerber Entre les ouvriers blancs et Leurs voisins «d'origine étrangère», ous BIEN musulmans de Entre et juifs, tout en amount les uns et les autres contre les Rroms, fait obstacle aux Questions Qu'il Faudrait poser De toute urgence. Ce ne est pas la faute des Rroms, ni des Immigrés d'Afrique, ni des Noirs ous des musulmans, SI les Inégalités soi creusent pas, Plus que la faute n'incombe aux Juifs ces si racisés en tous genres Sont Victimes de discriminations sociales et étatiques.

Lutter Contre les discriminations ou Contre les Inégalités Economiques, contre l'islamophobie ous bien contre l'antisémitisme? Ce Sont encore de fausses alternatives Qui empêchent coalition Toute, Qui divisent Quand Ceux et Celles Qui devraient se unir et unissent Celles et Ceux qui devraient Diviser soi. Verser les Combattre, Il Faut Répondre à this question: Au-delà des intentions, Réelles ous proclamées, Politiquement, à quoi Servent les racismes? Il temps a Est de Demander des comptes aux Responsables Politiques et de dire Leur Responsabilité. Ce est poser les bases d'antiracisme non renouvelé, voiture repolitisé. Reprendre l'initiative contre les Politiques de racialisation: le 9 mai 2015, au Forum de Gennevilliers, CE travail was engagé. Il poursuivra soi with the premiers ministres interesses, femmes et hommes Qui en paient le prix. Et CE combat sérums Mené also Avec Nous toutes et tous Qui rejetons CE fantasme politique cauchemardesque D'une France blanche. Il Est Temps grands, Mais Il Est Temps De encore Répondre à la racialisation par la politisation.

 

Les premiers signataires:

Farid Bennaï , travailleur social coordinateur du forum Reprenons l'initiative contre les Politiques de racialisation

Saïd Bouamama , sociologue, porte-Parole du front uni des immigrations et des quartiers populaires

Christine Delphy , sociologue, directrice de recherche émérite au CNRS

Rokhaya Diallo , journaliste et auteure

Fatou Diome , écrivain

Éric Fassin , sociologue, professeur à l'université Paris-8

Nacira Guénif , sociologue, professeure à l'université Paris-8

Serge Guichard , membre fondateur de l'Association de solidarité en Essonne Avec Les Familles Roumaines roms (Asefrr)

Almamy Kanouté , éducateur spécialisé, association rezus

Laurent Lévy , essayiste et militant politique

Saimir Mile, président de la Voix des Rroms

Marilyne Poulain , syndicaliste CGT - immigration

Isabelle Saint-Saëns , membre du GISTI (Groupe d'information et de Soutien des immigré.es)

Michèle Sibony , Union juive française pour la Paix (UJFP)

Louis-Georges Tin , président du CRAN

 ___________________

Ce manifeste a paru dans  Libération  le 22 mai 2015.

Pour le signataire:  http :. // Reprenons info / manifeste-pour-ONU antiracisme-politique / 

Partager cet article

Published by Jacques Lacaze
commenter cet article
17 mai 2015 7 17 /05 /mai /2015 16:16

ENFIN LE CONTROLE BANCAIRE!

CONTRE LES EVADES FISCAUX?

NON CONTRE LES MALADES A LA CMU!

 

La caisse d'assurance maladie va commencer un contrôle systématique des comptes bancaires des "bénéficiaires" de la CMU complémentaire, pour découvrir les quelques tricheurs qui se cachent parmi les 5 millions de bénéficiaires de la couverture totale de leurs frais médicaux

Pour éplucher 5 millions de comptes, il va falloir en embaucher du monde, pour une pêche qui risque de ne pas être miraculeuse. Les affreux malades démasqués, ayant sur leur compte quelques centaines d'euros dépassant le seuil nécessaire, ne vont pourtant jamais rapporter au trésor public ce qu'un bon contrôle fiscal systématique des imposés à l'ISF rapporterait, avec l'analyse complète de tous leurs comptes bancaires.

Mais notre gouvernement "socialiste" sait choisir ses priorités, il ne faut surtout pas importuner les généreux investisseurs du CAC 40 et vérifier si leurs dividendes finissent dans des comptes bancaires aux Caïmans ou à Singapour. Hollande et ses godillots savent cibler les dangereux profiteurs de nos hôpitaux et les inciter à les désengorger, pour offrir les quelques 50 milliards de cadeaux à leurs ennemis de la finance.

Puisque la surveillance généralisée est à la mode chez le gouvernement Valls, en plus de surveiller les conversations téléphoniques et les surfs internet de tous les Français, je leur conseille de généraliser le contrôle systématique des comptes bancaires à tous les Français. Puisque nous n'avons rien à cacher, personne ne s'opposera à une mesure qui peut nous permettre de découvrir d'odieux complots contre les financements des services publics de tous les Français.

Ms Valls, Macron et consorts, battez le fer pendant qu'il est chaud, vite généralisez le contrôle systématique des comptes bancaires à tous les Français. Si vous ne le faites pas, nous pourrions croire que c'est que vos propres comptes ont quelques choses à cacher.

 

Ce cri est publié dans Médiapart par Pourlavenir. Il faut aussi lire les réactions, à l'adresse:

Partager cet article

Published by Jacques Lacaze
commenter cet article
5 avril 2015 7 05 /04 /avril /2015 12:34

Il est pour moi, non seulement nécessaire, mais vital de mettre en discussion cette analyse du philosophe Jacques Rancière. Je la partage, en ce qui me concerne, totalement. Il est nécessaire de bien connaître la réalité sans la travestir, ni essayer de faire passer ses fantasmes ou ses manipulations de l'histoire du XXéme siècle, comme moyens d'analyser ce que nous vivons aujourd'hui.

Il est possible de discuter, de réfuter, de critiquer, d'apporter d'autres arguments, etc mais le débat est nécessaire - j'insiste - et incontournable.

Encore un mot, si le parti lepéniste est ce que beaucoup trop de personnes décrivent, un parti hitlérien, le revendication est son interdiction et le mot des d'ordre des gens de gauche: armez vous pour y faire face!

_______________________________________________________________________________________

"LES IDÉAUX RÉPUBLICAINS SONT DEVENUS

DES ARMES DE DISCRIMINATION ET DE MÉPRIS"

Le philosophe Jacques Rancière analyse le rôle des intellectuels et de la gauche dans l'essor du FN. Entretien.

L’OBS Il y a trois mois, la France défilait au nom de la liberté d’expression et du vivre-ensemble. Les dernières élections départementales ont été marquées par une nouvelle poussée du Front national. Comment analysez-vous la succession rapide de ces deux événements, qui paraissent contradictoires?

Jacques Rancière Il n’est pas sûr qu’il y ait contradiction. Tout le monde, bien sûr, est d’accord pour condamner les attentats de janvier et se féliciter de la réaction populaire qui a suivi. Mais l’unanimité demandée autour de la «liberté d’expression» a entretenu une confusion. En effet, la liberté d’expression est un principe qui régit les rapports entre les individus et l’Etat en interdisant à ce dernier d’empêcher l’expression des opinions qui lui sont contraires.

Or, ce qui a été bafoué le 7 janvier à «Charlie», c’est un tout autre principe: le principe qu’on ne tire pas sur quelqu’un parce qu’on n’aime pas ce qu’il dit, le principe qui règle la manière dont individus et groupes vivent ensemble et apprennent à se respecter mutuellement.

Mais on ne s’est pas intéressé à cette dimension et on a choisi de se polariser sur le principe de la liberté d’expression. Ce faisant, on a ajouté un nouveau chapitre à la campagne qui, depuis des années, utilise les grandes valeurs universelles pour mieux disqualifier une partie de la population, en opposant les «bons Français», partisans de la République, de la laïcité ou de la liberté d’expression, aux immigrés, forcément communautaristes, islamistes, intolérants, sexistes et arriérés.

On invoque souvent l’universalisme comme principe de vie en commun. Mais justement l’universalisme a été confisqué et manipulé. Transformé en signe distinctif d’un groupe, il sert à mettre en accusation une communauté précise, notamment à travers les campagnes frénétiques contre le voile. C’est ce dévoiement que le 11 janvier n’a pas pu mettre à distance. Les défilés ont réuni sans distinction ceux qui défendaient les principes d’une vie en commun et ceux qui exprimaient leurs sentiments xénophobes.

Voulez-vous dire que ceux qui défendent le modèle républicain laïque contribuent, malgré eux, à dégager le terrain au Front national?

On nous dit que le Front national s’est «dédiabolisé». Qu’est-ce que cela veut dire ? Qu’il a mis de côté les gens trop ouvertement racistes ? Oui. Mais surtout que la différence même entre les idées du FN et les idées considérées comme respectables et appartenant à l’héritage républicain s’est évaporée.

Depuis une vingtaine d’années, c’est de certains intellectuels, de la gauche dite «républicaine», que sont venus les arguments au service de la xénophobie ou du racisme. Le Front national n’a plus besoin de dire que les immigrés nous volent notre travail ou que ce sont des petits voyous. Il lui suffit de proclamer qu’ils ne sont pas laïques, qu’ils ne partagent pas nos valeurs, qu’ils sont communautaristes...

Les grandes valeurs universalistes – laïcité, règles communes pour tout le monde, égalité homme-femme – sont devenues l’instrument d’une distinction entre «nous», qui adhérons à ces valeurs, et «eux», qui n’y adhèrent pas. Le FN peut économiser ses arguments xénophobes: ils lui sont fournis par les «républicains» sous les apparences les plus honorables.

Si l’on vous suit, c’est le sens même de la laïcité qui aurait été perverti. Qu’est-ce que la laïcité représente pour vous?

Au XIXe, la laïcité a été pour les républicains l’outil politique permettant de libérer l’école de l’emprise que l’Eglise catholique faisait peser sur elle, en particulier depuis la loi Falloux, adoptée en 1850.

La notion de laïcité désigne ainsi l’ensemble des mesures spécifiques prises pour détruire cette emprise. Or, à partir des années 1980, on a choisi d’en faire un grand principe universel. La laïcité avait été conçue pour régler les relations de l’Etat avec l’Eglise catholique. La grande manipulation a été de la transformer en une règle à laquelle tous les particuliers doivent obéir. Ce n’est plus à l’Etat d’être laïque, c’est aux individus.

Et comment va-t-on repérer qu’une personne déroge au principe de laïcité ? A ce qu’elle porte sur la tête... Quand j’étais enfant, le jour des communions solennelles, nous allions à l’école retrouver nos copains qui n’étaient pas catholiques, en portant nos brassards de communiants et en leur distribuant des images. Personne ne pensait que cela mettait en danger la laïcité. L’enjeu de la laïcité, alors, c’était le financement: à école publique, fonds publics ; à école privée, fonds privés.

Cette laïcité centrée sur les rapports entre école publique et école privée a été enterrée au profit d’une laïcité qui prétend régenter le comportement des individus et qui est utilisée pour stigmatiser une partie de la population à travers l’apparence physique de ses membres. Certains ont poussé le délire jusqu’à réclamer une loi interdisant le port du voile en présence d’un enfant.

Mais d’où viendrait cette volonté de stigmatiser ?

Il y a des causes diverses, certaines liées à la question palestinienne et aux formes d’intolérance réciproque qu’elle nourrit ici. Mais il y a aussi le «grand ressentiment de gauche», né des grands espoirs des années 1960-1970 puis de la liquidation de ces espoirs par le parti dit «socialiste» lorsqu’il est arrivé au pouvoir.

Tous les idéaux républicains, socialistes, révolutionnaires, progressistes ont été retournés contre eux-mêmes. Ils sont devenus le contraire de ce qu’ils étaient censés être: non plus des armes de combat pour l’égalité, mais des armes de discrimination, de méfiance et de mépris à l’égard d’un peuple posé comme abruti ou arriéré. Faute de pouvoir combattre l’accroissement des inégalités, on les légitime en disqualifiant ceux qui en subissent les effets.

Pensons à la façon dont la critique marxiste a été retournée pour alimenter une dénonciation de l’individu démocratique et du consommateur despotique – une dénonciation qui vise ceux qui ont le moins à consommer... Le retournement de l’universalisme républicain en une pensée réactionnaire, stigmatisant les plus pauvres, relève de la même logique.

N’est-il pas légitime de combattre le port du voile, dans lequel il n’est pas évident de voir un geste d’émancipation féminine ?

La question est de savoir si l’école publique a pour mission d’émanciper les femmes. Dans ce cas, ne devrait-elle pas également émanciper les travailleurs et tous les dominés de la société française ? Il existe toutes sortes de sujétions – sociale, sexuelle, raciale. Le principe d’une idéologie réactive, c’est de cibler une forme particulière de soumission pour mieux confirmer les autres.

Les mêmes qui dénonçaient le féminisme comme «communautaire» se sont ensuite découverts féministes pour justifier les lois anti-voile. Le statut des femmes dans le monde musulman est sûrement problématique, mais c’est d’abord aux intéressées de dégager ce qui est pour elles oppressif. Et, en général, c’est aux gens qui subissent l’oppression de lutter contre la soumission. On ne libère pas les gens par substitution.

Revenons au Front national. Vous avez souvent critiqué l’idée que le «peuple» serait raciste par nature. Pour vous, les immigrés sont moins victimes d’un racisme «d’en bas» que d’un racisme «d’en haut»: les contrôles au faciès de la police, la relégation dans des quartiers périphériques, la difficulté à trouver un logement ou un emploi lorsqu’on porte un nom d’origine étrangère. Mais, quand 25% des électeurs donnent leur suffrage à un parti qui veut geler la construction des mosquées, n’est-ce pas le signe que, malgré tout, des pulsions xénophobes travaillent la population française ?

D’abord, ces poussées xénophobes dépassent largement l’électorat de l’extrême droite. Où est la différence entre un maire FN qui débaptise la rue du 19-Mars-1962 [Robert Ménard, à Béziers, NDLR], des élus UMP qui demandent qu’on enseigne les aspects positifs de la colonisation, Nicolas Sarkozy qui s’oppose aux menus sans porc dans les cantines scolaires ou des intellectuels dits «républicains» qui veulent exclure les jeunes filles voilées de l’université ?

Par ailleurs, il est trop simple de réduire le vote FN à l’expression d’idées racistes ou xénophobes. Avant d’être un moyen d’expression de sentiments populaires, le Front national est un effet structurel de la vie politique française telle qu’elle a été organisée par la constitution de la Ve République. En permettant à une petite minorité de gouverner au nom de la population, ce régime ouvre mécaniquement un espace au groupe politique capable de déclarer: «Nous, nous sommes en dehors de ce jeu-là.»

Le Front national s’est installé à cette place après la décomposition du communisme et du gauchisme. Quant aux «sentiments profonds» des masses, qui les mesure ? Je note seulement qu’il n’y a pas en France l’équivalent de Pegida, le mouvement allemand xénophobe. Et je ne crois pas au rapprochement, souvent fait, avec les années 1930. Je ne vois rien de comparable dans la France actuelle aux grandes milices d’extrême droite de l’entre-deux-guerres.

A vous écouter, il n’y aurait nul besoin de lutter contre le Front national...

Il faut lutter contre le système qui produit le Front national et donc aussi contre la tactique qui utilise la dénonciation du FN pour masquer la droitisation galopante des élites gouvernementales et de la classe intellectuelle.

L’hypothèse de son arrivée au pouvoir ne vous inquiète-t-elle pas?

Dès lors que j’analyse le Front national comme le fruit du déséquilibre propre de notre logique institutionnelle, mon hypothèse est plutôt celle d’une intégration au sein du système. Il existe déjà beaucoup de similitudes entre le FN et les forces présentes dans le système.

Si le FN venait au pouvoir, cela aurait des effets très concrets pour les plus faibles de la société française, c’est-à-dire les immigrés...

Oui, probablement. Mais je vois mal le FN organiser de grands départs massifs, de centaines de milliers ou de millions de personnes, pour les renvoyer «chez elles». Le Front national, ce n’est pas les petits Blancs contre les immigrés. Son électorat s’étend dans tous les secteurs de la société, y compris chez les immigrés. Alors, bien sûr, il pourrait y avoir des actions symboliques, mais je ne crois pas qu’un gouvernement UMP-FN serait très différent d’un gouvernement UMP.

A l’approche du premier tour, Manuel Valls a reproché aux intellectuels français leur «endormissement»: «Où sont les intellectuels, où sont les grandes consciences de ce pays, les hommes et les femmes de culture qui doivent, eux aussi, monter au créneau, où est la gauche?», a-t-il lancé. Vous êtes-vous senti concerné ?

«Où est la gauche ?», demandent les socialistes. La réponse est simple: elle est là où ils l’ont conduite, c’est-à-dire au néant. Le rôle historique du Parti socialiste a été de tuer la gauche. Mission accomplie.Manuel Valls se demande ce que font les intellectuels... Franchement, je ne vois pas très bien ce que des gens comme lui peuvent avoir à leur reprocher. On dénonce leur silence, mais la vérité, c’est que, depuis des décennies, certains intellectuels ont énormément parlé. Ils ont été starisés, sacralisés. Ils ont largement contribué aux campagnes haineuses sur le voile et la laïcité. Ils n’ont été que trop bavards.

J’ajouterai que faire appel aux intellectuels, c’est faire appel à des gens assez crétins pour jouer le rôle de porte-parole de l’intelligence. Car on ne peut accepter un tel rôle, bien sûr, qu’en s’opposant à un peuple présenté comme composé d’abrutis et d’arriérés. Ce qui revient à perpétuer l’opposition entre ceux «qui savent» et ceux «qui ne savent pas», qu’il faudrait précisément briser si l’on veut lutter contre la société du mépris dont le Front national n’est qu’une expression particulière.

Il existe pourtant des intellectuels – dont vous-même – qui combattent cette droitisation de la pensée française. Vous ne croyez pas à la force de la parole de l’intellectuel ?

Il ne faut pas attendre de quelques individualités qu’elles débloquent la situation. Le déblocage ne pourra venir que de mouvements démocratiques de masse, qui ne soient pas légitimés par la possession d’un privilège intellectuel.

Dans votre travail philosophique, vous montrez que, depuis Platon, la pensée politique occidentale a tendance à séparer les individus «qui savent» et ceux «qui ne savent pas». D’un côté, il y aurait la classe éduquée, raisonnable, compétente et qui a pour vocation de gouverner ; de l’autre, la classe populaire, ignorante, victime de ses pulsions, dont le destin est d’être gouvernée. Est-ce que cette grille d’analyse s’applique à la situation actuelle ?

Longtemps, les gouvernants ont justifié leur pouvoir en se parant de vertus réputées propres à la classe éclairée, comme la prudence, la modération, la sagesse... Les gouvernements actuels se prévalent d’une science, l’économie, dont ils ne feraient qu’appliquer des lois déclarées objectives et inéluctables – lois qui sont miraculeusement en accord avec les intérêts des classes dominantes.

Or on a vu les désastres économiques et le chaos géopolitique produits depuis quarante ans par les détenteurs de la vieille sagesse des gouvernants et de la nouvelle science économique. La démonstration de l’incompétence des gens supposés compétents suscite simplement le mépris des gouvernés à l’égard des gouvernants qui les méprisent. La manifestation positive d’une compétence démocratique des supposés incompétents est tout autre chose.

Publié par L’Obs :

http://bibliobs.nouvelobs.com/essais/20150403.OBS6427/jacques-ranciere-les-ideaux-republicains-sont-devenus-des-armes-de-discrimination-et-de-mepris.html?cm_mmc=EMV-_-NO-_-20150405_NLNOACTU08H-_-les-ideaux-republicains-sont-devenus-des-armes-de-discrimination-et-de-mepris

Partager cet article

Published by Jacques Lacaze
commenter cet article
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 15:41

La Lettre du Professeur Joyeux est un service d'information indépendant sur la santé, spécialisé dans la prévention des maladies auprès du grand public et des familles. Rendez-vous ici pour vous inscrire gratuitement (vous pouvez vous désinscrire en vous rendant ici).

Chers Amis de la Santé pour tous,
Il y a un an exactement, je vous écrivais ma première lettre d’information gratuite.
Vous l’avez diffusée au-delà de tout espoir, peut-être parce que vous saviez qu’elle contenait des informations (sur le cancer du sein) que toutes les femmes, jeunes ou moins jeunes, toutes les mères de famille avaient le droit de connaître.
Un an plus tard, vous êtes plus de 300 000 abonnés à lire la lettre que je vous écris chaque semaine.
Je voudrais vous remercier, vous dire à quel point cela me pousse à poursuivre ce que je considère comme une mission d’intérêt général, pour le Bien commun.
Mais surtout aujourd'hui, j'ai besoin de votre aide.

Dites leur qu'il y a une autre médecine !

Je m’aperçois régulièrement, lors de conférences, de consultations, ou simplement quand me pose une question dans la rue, que beaucoup trop de gens sont encore victimes des mensonges du système de santé tout chimique.

  • sur le cancer, et ses chimiothérapies abusives et parfois même dangereuses,
  • sur la pilule, que l’on fait passer pour un bonbon inoffensif,
  • sur les vaccins, que l’on veut imposer à tous les enfants comme si tous devaient se droguer ou avoir une sexualité à multiples partenaires, comme si tous en France risquaient d'attraper Diphtérie-Tetanos-Polio qui ont disparu en partie grâce aux vaccins, surtout grâce à une hygiène de vie liée à l'organisation sociétale ( eau, salubrité publique et privée..).
  • sur l'alcool qui confond vin et alcools forts,
  • sur les produits laitiers dont les promoteurs de plus en plus insistants nous font croire que le calcium animal est vital alors qu'il n'est pas sans poser de problèmes de santé graves. Alors que le calcium végétal est le meilleur pour votre santé si vous en consommez en quantité suffisante avec une forte orientation végétarienne.

Malgré tous nos efforts, malgré le succès de cette lettre, trop de gens sont encore victimes de désinformation en matière de santé.
Voilà pourquoi il me semble urgent de partager avec eux notre connaissance d’une autre médecine, plus humaine, plus simple, plus naturelle, moins dangereuse, la "médecine du futur".
C’est pourquoi j’aimerais vraiment que vous m’aidiez à diffuser ma lettre autour de vous. Parce qu’il y a des vérités de santé que vos proches ne doivent plus ignorer.
Découvrir les vertus magnifiques de l’huile d’olive, les pouvoirs thérapeutiques de la gelée royale des abeilles, apprendre à mieux protéger sa peau, comprendre ce que nous dit notre foie quand il est malade...
Aujourd’hui nous avons ensemble le devoir de faire connaître une médecine préventive, où l’alimentation joue un rôle fondamental. Un monde où la santé n’est pas opposée au plaisir (vous connaissez ma passion pour le chocolat et le vin, lorsqu’ils viennent ravir notre « palais des saveurs »… )

Vous pouvez agir très facilement

Si vous appréciez les informations que je publie bénévolement depuis un an, aidez-moi à les diffuser au plus grand nombre !
C’est très simple : il vous suffit de choisir, parmi vos contacts, ceux dont vous pensez qu’ils seraient le plus intéressés par mes lettres. Puis de leur transférer ce message en leur demandant d’inscrire leur adresse email ici.
Si nous voulons réveiller, influencer -vous et moi - les pouvoirs publics, il faut que vous soyez 1 million et même plus. N’hésitez pas à diffuser cette information autour de vous, vos parents, vos enfants, vos amis.
N’hésite pas à les rassurer : leur adresse – comme les vôtres – ne seront jamais prêtées (ou encore moins vendues) à quiconque. Ils recevront simplement des conseils de santé issus de toute une vie consacrée à la médecine, et seront bien sûr libres de se désinscrire dès qu’ils le souhaiteront.
La première lettre qu’ils recevront sera celle sur le cancer du sein, qui contient tant d’informations vitales pour la santé des femmes.
Mais notre aventure va bien au-delà de simples « conseils santé ».

Un enjeu de civilisation

Notre monde dit « hyper-développé », orgueilleux et stupide, voit se développer à toute vitesse de plus en plus de maladies de civilisation : diabète, obésité, cancers et maladies auto-immunes, des rhumatismes à l’Alzheimer, sans parler des maladies psychiques qui envahissent les cabinets des psys.
Pourtant, pas un mot de prévention des pouvoirs publics sauf les vaccinations qu’ils veulent généraliser surtout pour engraisser les labos fabricants qui devraient proposer leurs vaccins aux pays qui en ont besoin.

Refusons, résistons à cette priorité aux lobbies pharmaceutiques, aux pourvoyeurs de pesticides toxiques, aux industriels de l’agro-alimentaire qui nous formatent à consommer leurs produits pour nous “faciliter” la vie, au détriment de notre santé…et de notre porte-monnaie.
Comme si les comportements propices à une bonne santé n’existaient pas.
Là encore s’agit d’un mensonge, le plus gros de tous !
Voilà pourquoi j’aimerais que vous puissiez le faire savoir autour de vous !
Ainsi, vos proches, vos familles, vos amis pourront découvrir qu’il existe des solutions saines et naturelles bien plus efficaces que le tout chimique :

  • pour soigner le reflux gastro-oesophagien,
  • pour s’endormir sans somnifère,
  • pour renforcer notre système immunitaire,
  • pour accompagner sereinement le passage de la ménopause,
  • etc.

Ils découvriront à leur tour des remèdes sur de nombreuses maladies qu’on prétend « incurables » : l’arthrose, le diabète, les problèmes de vue, d’ouie, de peau etc.
Cette année je donnerai aussi la parole à tous les organes de votre organisme.
Après le Foie et ses différentes atteintes, la Vésicule Biliaire, la Peau… je vais donner la parole à votre Rate, vos muscles, votre oeil et votre rétine, vos oreilles, vos vertèbres, vos muscles, vos testicules et vos ovaires, votre cerveau, votre mémoire et votre hypophyse, vos mains et vos pieds, votre cœur...
Je vais fêter cette année mes 70 ans, et c’est vrai que je manque un peu de place pour vous inviter tous autour du gâteau d’anniversaire !
Je compte sur vous pour continuer à lire cette lettre avec toujours plus d’intérêt, et en la partageant le plus largement possible autour de vous.

Alors vraiment, merci de leur transférer ce message en leur demandant d’inscrire leur adresse email ici.

Merci de votre confiance et à très bientôt !
Professeur Henri Joyeux

Partager cet article

Published by Jacques Lacaze - dans Santé
commenter cet article
29 mars 2015 7 29 /03 /mars /2015 09:56

Merci à Bernard Gensane de publier cette image très parlante. Et encore, il y a beaucoup de choses à dire sur le trou de la sécu et la politique de l'industrie pharmaceutique soutenue par tous les gouvernements et particulièrement celui qui est en place aujourd'hui.

DE LA FRAUDE

Partager cet article

Published by Jacques Lacaze
commenter cet article
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 09:58

LA STRATÉGIE DE DRACULA: COMMENT LES GRANDES ENTREPRISE SUCENT NOTRE SANG

Susan George expose au grand jour La Stratégie de Dracula : pour mettre en pleine lumière les usurpateurs, pour les éliminer en stoppant leurs agissements.

Ces usurpateurs, sont des entreprises "qui gouvernent dans toute une série de domaines, où elles sont quasiment invisibles" (elles restent "cachées" et mettent des gens sur le Trône, qui servent leurs intérêts, "discrètement").

Toutes les politiques en vigueur semblent dictées par ces entreprises, qui sont "beaucoup mieux organisées qu'il y a 30 ans".

L'accord TAFTA en est le parfait exemple, en constituant "un véritable rapt du juridique et une dérégulation vers le bas" (obtenir la fin des restrictions sur les OGM par exemple).

Les citoyens doivent être informés : "La première arme est la connaissance", dit-elle.

Les transnationales et leurs paravents supranationaux sont très bien organisés. A nous d'en faire de même, avec La Stratégie de Dracula !

Procurez vous le livre de Susan Georges :

"LES USURPATEURS: COMMENT LES ENTREPRISES TRANSNATIONALES PRENNENT LE POUVOIR"

Voir la présentation de son ouvrage par Susan Georges:

Partager cet article

Published by Jacques Lacaze
commenter cet article
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 17:20

LE MUR MEURTRIER DE LA MEDITERRANEE: L'ASSASSINAT INSTITUTIONNEL DE MASSE DE L'UNION EUROPÉENNE

Publié le 22 mars 2015 par Saïd Bouamama

3419 migrants sont morts en 2014 en tentant de traverser la Méditerranée selon l’agence de Nations-Unies pour les réfugiés(1). Ce chiffre macabre fait de la Méditerranée la frontière la plus meurtrière, le nombre total de décès pour le monde entier étant de 4272. Sur une durée plus longue ce sont plus de 20 000 migrants qui ont perdu la vie depuis l’an 2000. La tendance est de surcroît à une hausse permanente, l’année 2014 ayant battu tous les records en laissant loin derrière le précédent pic qui était de 1500 décès en 2011. Les discours politiques et médiatiques construisent chaque nouveau drame comme des catastrophes imprévisibles sur lesquelles les gouvernements européens n’auraient aucune prise et aucune responsabilité. Le discours de la catastrophe cache un processus d’assassinat de masse de l’Union Européenne.

Pour liure la suite, rendez vous sur:

Partager cet article

Published by Jacques Lacaze
commenter cet article
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 08:41

Ne rien changer. Tel est le motto de nos hommes politiques et élus face à ce danger mortel que représente la pollution atmosphérique aux particules fines, une pollution majoritairement générée par les véhicules diesel, sponsorisés par l’état et plébiscités par les français, capables de créer une vaste chambre à gaz nationale.

Alors que les taux de particules fines n’ont jamais été aussi élevées, et entrainent déjà certainement une sur-mortalité, ministres et élus locaux restent muets, figés dans cette inertie coupable des incapables subitement mis à jour.

Pour lire la suite, cliquez sur:

Partager cet article

Published by Jacques Lacaze - dans Santé
commenter cet article
21 mars 2015 6 21 /03 /mars /2015 17:27

CLASSE CANCÉRIGÈNE PROBABLE PAR L'AGENCE DU CANCER

L'agence du cancer note qu'il existe des "preuves limitées" de l'impact du Roundup de Monsanto chez l'homme en ce qui concerne les lymphones non hodgkiniens. Comprendre : les cancers du sang.

Il est l'un des pesticides les plus utilisés au monde. Et il a été classé, vendredi 20 mars, comme étant un cancérogène "probables chez l'homme", par l'agence du cancer de l'Organisation mondiale de la santé.

…………

Si les "preuves sont limitées", selon l'aveu même de l'agence onusienne, les risques que faire courir le Roundup, la marque phare du géant Monsanto, à cause de la présence de l'herbicide glyphosate, sont grands.

Il est utilisé par "200.000 agriculteurs et 3 millions de jardiniers", assure Didier Charrier, directeur général de Monsanto France. Il n'a pas voulu donner de détails sur le volume des ventes de ce produit.

…………..

… pour le Pr Andreas Kortenkamp, un toxicologue à Londres, "les autorités des membres de l'Union européennes doivent désormais se demander si les mesures existantes sont suffisantes pour protéger les consommateurs et les utilisateurs de pesticides des risques de cancer".

L'association française de défense de l'environnement "Générations futures" s'est pour sa part félicitée de la classification de l'IARC qui "reconnaît la dangerosité du glyphosate".

Pour lire la suite, cliquez sur :

Partager cet article

Published by Jacques Lacaze
commenter cet article
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 11:08

CHERS AMIS

Il faut d'extrême urgence voir la vidéo publié par nos amis de l'Association Cancer et Métabolisme (site: cancer-et-metabolisme).

Une suite sera donnée à cette vidéo, donc revenir sur le site. De mon coté, je vais commenter et ajouter des infos.

Bonne lecture et surtout, nous devons nous mobiliser, encore et toujours.

Partager cet article

Published by Jacques Lacaze - dans Santé
commenter cet article

Recherche