POURQUOI CE BLOG.

Dans notre monde, le mensonge est partout. Il commence par la publicité, véritable – et lucrative – industrie de la désinformation, omniprésente dans tous les moments de notre vie, en passant par les annonces fracassantes sur la victoire contre le cancer, annoncée plusieurs fois par an depuis un demi siècle, pour aboutir au comportement génocidaire du pouvoir états-unien. Ce pouvoir organise un boycott criminel, puis envahit un pays et massacre un peuple sur la base de mensonges d’état. Le résultat des centaines de milliers de morts. Le pouvoir dans ce pays est au mains des grands groupes financiers ceux du pétrole en particulier (Bush de pères en fils, etc…). 

Nos gouvernants et nos hommes politiques  sont de chauds partisans de ces politiques de mensonges et de désinformation.

Des « historiens », « philosophes » et autre « économistes » ou « sociologues »  tentent de nous faire croire que les sociétés humaines sont régis par les lois « naturelles » du marché, de la concurrence, des lois qui font de l’homme «  un loup pour l’homme » selon l’expression du philosophe  anglais Hobbes. « L’enrichissez vous » si cher à Monsieur Adolphe Thiers,  serait le dernier mot de l’histoire. La santé est en totalité régie par ces soit-disantes lois. Ce sont en effet, les grands trusts pharmaceutiques qui imposent leur domination, celle du profit sur le dos des malades, et même des biens portants!



La France va mal, le Monde va mal, et tous les jours un peu plus. Je n’invente rien. Tout un chacun le constate. Le chute de l’URSS et du camp socialiste  « ouvrait une ère de paix et de prospérité pour tous les peuples de la planète » selon les vainqueurs de la guerre froide. Nous assistons au contraire à la multiplication des guerres, des agressions, des massacres, des destructions, de notre environnement en premier lieu... La situation des pauvres est de plus en plus tragique. Les « restau du cœur » créés par Coluche pour parer durant quelques années à une situation qu’il croyait passagère, sont devenus une institution à coté du secours catholique du secours populaire et autres associations caritatives. Ils sont aujourd’hui massivement fréquentés par des jeunes femmes avec enfants, par des salariés pauvres. Les richesses accumulées sur le sol national n’ont jamais été aussi importantes et croissent régulièrement. Et si chacun constate ces faits, plus grand monde ne propose d’autres solutions que la charité sous différentes formes. Il est impossible nous dit-on de dépasser les lois du marché.


Je ne me suis pas éloigné d’un iota de la dénonciation du mensonge et donc de la recherche de la Vérité dans les faits. Et la Vérité est alors révolutionnaire car elle devient l’arme décisive pour avancer. C’est pourquoi, je reprends à mon compte cette magnifique affirmation du philosophe et homme politique italien Antonio Gramsci. Cet homme qui a été assassiné à petit feu dans les geôles de Mussolini, car pour le pouvoir fasciste il fallait empêcher ce cerveau de fonctionner, cet homme qui a résisté à ces conditions inhumaines a su concevoir une des grandes œuvres du siècle passé. Il parlait aussi «  du pessimisme de l’intelligence et de l’optimisme de la volonté »

Je fais donc parti de la petite cohorte de gens qui pensent qu’un autre monde est possible, un monde dégagé de l’exploitation de l’homme par l’homme. Un monde dans lequel la production des biens se fera uniquement en fonction des besoins démocratiquement définis et en respectant la nature que nous devons léguer à nos enfants. Un monde ou la production sera décuplée et se fera avec une règle d'or:   reproduire les conditions de pérennité de cette nature. Je pense que rien n’est possible pour le devenir de l’humanité si les peuples - comme chacun d'entre nous - ne se débarrassent pas de l'égoïsme, de l’exploitation de l’homme par l’homme, du système capitaliste en crise profonde.
 
Oui, c’est bien pour ça que je pense que la science, la recherche de la vérité dans les faits, sont révolutionnaires et vont dans le sens de la libération de l’humanité.


Je ne suis ni scientifique ni philosophe. J’ai exercé la médecine praticienne durant 25 ans et en même temps j’ai étudié, utilisé, soutenu ce qu’on appelle les médecines différentes. J’ai acquis la conviction que des découvertes fondamentales ou tout simplement utiles viennent de ce milieu. J’ai pu vérifier – je donnerais des preuves – que beaucoup de ces découvertes de ces idées sont connues des milieux universitaires mais sont tenus à l’écart, marginalisées ou pire pillées. C’est pourquoi je parle plutôt de médecines marginalisées. Bien entendu je ne suis pas manichéen et je n’oppose pas la médecine, la science universitaire et officielle – je m’expliquerais sur ce terme, qui est très  précis et historiquement défini – à ces médecines ou découvertes marginalisées. Je rendrais public dans ce site des cas de guérison, ou d’amélioration spectaculaire de la santé de personnes soignées par ces médecines – en respectant bien sur l’anonymat et la déontologie médicale. Ce qui me permettra d’expliquer en détail ces méthodes, leur origine, leur histoire.
 
D’ores et déjà je signale que l’Université, les centres de recherche qui disposent des moyens de recherche, d’expérimentation, d’évaluation des techniques, thérapeutiques et ont pour devoir de vérifier, de valider – ou d’invalider – ces moyens. A la demande du Président de la République et du Ministre de la Santé de l’époque, j’ai contribué à mettre en place et j’ai activement participé à un groupe de travail et 1985-86 chargé de faire des propositions sur l’évaluation de ces médecines marginalisées. Ces propositions ont été aussitôt enterrées. La pression des milieux académique a été féroce. Mais ces propositions sont toujours là, puisque publiées par « La documentation française ».


Au total, pour moi, l’avenir des travailleurs - manuels et intellectuels - de ce pays, c'est-à-dire de ceux qui produisent les richesses, des chercheurs, de la science, de la connaissance  sont un seul et même problème. J’ai réfléchi et longuement travaillé sur le pourquoi de la marginalisation de certains chercheurs et découvreurs. Je vais m’expliquer dans ce blog sur ce phénomène tout en montrant que la lutte à mener est directement liée aux luttes sociales pour la libération de l’humanité.

Je vais donc présenter un certain nombre de ces chercheurs et de ces recherches marginalisées, dans le but de les faire connaître surtout à la communauté scientifique et en même j’essaierais de mettre à jour les mécanismes de la marginalisation ou du pillage.

Vous constaterez qu'une place à part est réservée dans ce site, aux travaux et propositions d'André Gernez.  Ce chercheur a selon moi, forgé le concept de cellules souches, et surtout, il l'a fait travailler dans différents secteurs de la biologie et de la pathologie humaine.  Ce qui l'a conduit à formuler des propositions en matière de  cancer, de sclérose en plaques et autres maladies neurologiques et bien d'autres domaines de la pathologie.

En même temps, je laisserais des traces des actions que j’ai menées sur ces problèmes.  
 

Mercredi 6 novembre 2013 3 06 /11 /Nov /2013 00:00

Crimes-de-guerre.jpg

« Quand on s’engage à servir son pays et qu’on prête serment, on s’y tient. Ce n’est pas une option. » Steven Bussi de la Fondation Néoconservatrice Heritage, à propos de Chelsea Manning, (anciennement connu sous le nom de Bradley).

Vraiment ? Peu importe ce que l’on demande à un individu qui s’est engagé ? Peu importe ce qu’il voit ou ce qu’il sait, il doit ignorer sa conscience et obéir aux ordres ? Mais Steven, mon ami, vous n’êtes pas sans savoir qu’après la Seconde Guerre Mondiale de nombreux Allemands utilisèrent, bien évidemment, l’excuse d’avoir obéi aux ordres. Les alliés victorieux exécutèrent pourtant beaucoup d’entre eux.

Les condamnations à mort furent prononcées par le Tribunal Militaire International de Nuremberg, en Allemagne, qui déclara que les individus ont des devoirs internationaux qui surpassent les obligations nationales d’obéissance. C’est pour cela que les citoyens, en tant qu’individus, ont le devoir d’enfreindre les lois nationales pour empêcher que des crimes contre la paix et contre l’humanité n’aient lieu.

 

En outre, le Principe IV de Nuremberg stipule : le fait qu’une personne agisse selon les ordres de son Gouvernement ou d’un supérieur ne l’exonère pas de sa responsabilité au regard des lois internationales, pour peu qu’on parvienne à démontrer qu’il avait la possibilité d’agir autrement.

 

Manning, mais aussi Edward Snowden, avaient des alternatives d’ordre moral et ils les ont saisies.

........
pour lire la suite cliquer sur:  link 

 

Par Jacques Lacaze - Publié dans : Liberté j'écris ton nom
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Lundi 4 novembre 2013 1 04 /11 /Nov /2013 16:25

DETECTER UN CANCER DU SEIN AU TOUT DEBUT ENFIN A LA PORTEE DES FEMMES?

     Une information diffusée par l’AFP et reprise par des revues médicale, indique qu’une équipe de chercheurs japonais ont présenté en octobre dernier « un détecteur de cancer du sein à utiliser à domicile".

     Ce détecteur, a été conçu par le laboratoire  d’ingénierie médicale Newcat de la Nihon University après 8 ans de travaux. Il se présente sous la forme d’une boule qui tient dans la paume de la main. Cette boule est munie d’un capteur  à diode électroluminescente (LED) et un photo-transistor. Plaquée contre le sein, elle va pouvoir détecter une accumulation de sang pouvant être liée à une petite tumeur cancéreuse, explique le Professeur Mineyuki Haruta.

      Une mammographie, associée à une échographie deviennent alors parfaitement indiquée. Ces examens contribuerons à affirmer ou non la nature cancéreuse   de ce qui a été détecté.

      Cet appareil rendra l’utilisation de la mammographie licite mais ciblée et donc réduire au strict nécessaire l’utilisation des mammographies. Et ceci en améliorant  la détection précoce d’un cancer.

      A priori l’utilisation de l’appareil devrait se faire tous les deux ou trois mois (voir mon précédent article).

     « L’appareil est prêt, mais nous sommes une Université et n’avons pas la possibilité de le fabriquer et le vendre. Nous sommes donc à la recherche d’une entreprise qui pourrait le produire et le commercialiser », indique Monsieur Haruta. « Nous aimerions que les femmes puissent bénéficier un jour de cet appareil pour un prix inférieur à 150 € », ajoute le chercheur.

 

       Il est très urgent de suivre cette piste. La santé des femmes est en question et doit passer avant celle des radiologues. Ce pourrait aller très vite, surtout si les organismes sociaux (sécu, mutuelles ....) et l’Etat s’en mêlent.   Qui vont-ils écouter : les lobbies médicaux industriels ou les spécialistes de santé publique ? Et pourquoi pas les usagers ne s'en mêleraient-il pas?

      Disons le clairement, oui, s’il est possible de détecter d’une façon simple et très précoce la survenue d’un cancer du sein, il faut agir vite, très vite. Les décideurs devrons être jugé à leur acte devant cette révélation.

       Bien entendu, je pense que la mise en route d’une politique publique de prévention générale des cancers est d’une nécessité absolue. Mais ne négligeons aucune piste et celle de la détection ultra précoce en est une.

      Je pense que d’une façon générale, la mise au point d’appareils technologiques simples pour que chacune et chacun puissent s’auto surveiller, devrait être à l’ordre du jour. Par exemple de tonomètres pour mesurer la pression intra-oculaire. Des appareils d’auto surveillance de la pression artérielle existent, pourquoi pas multiplier ce genre d’appareils ? En faire une utilisation citoyenne ? bref ouvrir le champ à la possibilité d’une vraie surveillance de notre santé par chacun.  

Docteur Jacques Lacaze

Par Jacques Lacaze - Publié dans : Santé - Communauté : santé-medecine
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Lundi 4 novembre 2013 1 04 /11 /Nov /2013 16:04

Anti-rhume.jpg Le service de pharmacologie du Centre Hospitalo Universitaire de Toulouse a publié dans son bulletin d’information Bip31.fr une mise en garde contre les médicaments anti-rhume. Ces derniers seraient dangereux pour le système cardio-vasculaire: Actifed Rhume, Nurofen Rhume, Dolirhume, Humex Rhume…

Augmentation du risque d'infarctus et d'accidents vasculaires cérébraux (AVC)

Vendus sans ordonnance et le plus souvent utilisés par voie orale, ces médicaments contiennent de la pseudoéphédrine, à effet vasoconstricteur. C’est cette molécule qui augmenterait le risque de faire un infarctus du myocarde ou un accident vasculaire cérébral (AVC). La vasoconstriction resserre les vaisseaux sanguins, ce qui a pour conséquence d’augmenter les efforts fournis par le cœur ainsi que ses besoins en oxygène.

Pour lire la suite voir le site AMESSI en cliquant sur: link

  

Je ne vais pas détailler les moyens homéopathiques, phytothérapiques oligothérapeutiques et autres que j'ai utilisés durant 30 ans avec une efficacité impressionnante et constante.

Mais qu'attendent les pouvoirs publics pour arrêter la mise à disposition de tous ces médicaments criminels, délivrés le plus souvent sans ordonnances? Sans doute que ces personnes qui prétendent s'occuper de notre santé sont plutôt aux petits soins et au chevet de l'industrie pharmaceutique qui amasse des milliards sur notre santé et celle des notre. C'est clair, ces produits dont la toxicité est connue depuis toujours doivent être interdit purement et simplement.

Docteur Jacques Lacaze

 

Par Jacques Lacaze - Publié dans : Santé - Communauté : santé-medecine
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Vendredi 1 novembre 2013 5 01 /11 /Nov /2013 15:54

Robin-M.M.-affiche-TAFTA.jpgCOUP DE GUEULE

Ce soir je suis en colère, et je l’assume. Comme l’a écrit le philosophe, écrivain, et poète, George Bataille : « Le cœur est humain dans la mesure où il se révolte ».

L’humanité va crever de l’indifférence, des discours mous-du-genou, de l’incapacité des pauvres bipèdes que nous sommes à nous lever pour arrêter la barbarie et  défendre la vie.

Ce soir je suis en colère car j’ai reçu des nouvelles terribles de Colombie. Et ces nouvelles nous concernent tous !

Je les résume en quelques mots : la Colombie a signé un « accord de libre échange » avec les États Unis qui est récemment entré en vigueur. Cet accord contient une clause qui oblige les paysans à cultiver des « semences certifiées », c’est-à-dire produites par les « sélectionneurs » comme … Monsanto ou Syngenta.

Pour remplir cette « clause », l’Institut agroalimentaire colombien a publié un texte – la résolution 970- qui menace d’amendes et de poursuites judiciaires tout paysan qui continuerait de faire ce qu’il a toujours fait : garder  une partie de sa récolte pour ensemencer ses champs.

Depuis le 19 août, des dizaines de milliers de Colombiens – paysans, étudiants, mineurs, chauffeurs routiers, médecins- se sont lancés dans les rues pour dénoncer cette violation d’un droit humain fondamental : celui de se nourrir soi-même.

De violents affrontements ont eu lieu à Bogota, où le président Santos a déclaré le couvre-feu et mobilisé 50 000 membres des forces armées et de la police militaire pour « mater les vandales » et défendre la loi d’airain imposée par Monsanto et consorts.

Je connais bien la Colombie : cet immense pays à l’extraordinaire biodiversité a la capacité de nourrir sa population,  s’il laisse ses paysans faire leur travail. Pour cela, il leur faut de la terre, et la majorité d’entre eux en est privée. Si maintenant, on les empêche de sélectionner leurs graines, c’en est fini de l’agriculture vivrière colombienne.

Comme ce fut le cas au Mexique après l’entrée en vigueur de l’Accord de libre échange nord-américain (l’ALENA), le pays sera envahi par les produits agricoles bas de gamme et subventionnés des États Unis, les magasins Walmart et autres chaînes de discount quipousseront à la rue des millions de petits paysans.

J’invite tous ceux et celles qui me lisent à regarder le reportage “Les déportés du libre échange” que j’ai consacré à l’ALENA, et qui a été diffusé sur ARTE en février 2012 . Je l’ai mis en ligne sur mon site web, et on peut aussi le trouver comme bonus sur le DVD desMoissons du futur :

http://www.mariemoniquerobin.com/deportesdulibreechangeextrait.html

Vous trouverez sur ce Blog d’autres billets concernant l’ALENA ainsi que des extraits du chapitre que je lui ai consacré dans mon livre Les moissons du futur. Ce soir, je mets en ligne un autre extrait de ce chapitre (voir ci-dessous).

Par ailleurs, je rappelle que l’Union européenne s’apprête à négocier un accord de libre échange avec les États Unis, dont j’ai aussi commenté les effets dévastateurs qui ne manqueront de s’abattre sur le vieux continent (voir aussi sur ce blog).

C’est pourquoi j’ai accepté de prêter mon image et mon nom à une affiche réalisée par leCollectif des Engraineurs qui s’est associé à la campagne qu’ATTAC et d’autres organisations ont décidé de lancer dès l’automne. Rejoignez-les !

Marie-Monique Robin sur son site.

Il est indispensable de visiter son site et de le faire connaître largement: http://www.arte.tv/sites/fr/robin/2013/10/30/lectures-et-petitions-a-signer/

... et aussi de signer la pétition qu'elle propose.

 

Par Jacques Lacaze - Publié dans : Liberté j'écris ton nom
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Samedi 26 octobre 2013 6 26 /10 /Oct /2013 20:04

 .... ET EN PLUS DANGEREUSE

En l'état actuel des techniques, la mamographie n'a qu'un très faible intérêt pour le diagnostic précoce du cancer du sein, ..... du moins pour les femmes à qui on la propose. Pour les radiologues, c'est une autre question, que je laisse à votre appréciation. 

 

Voic pourquoi.

    Selon les données classiques, enseignées par les chaires universitaires de cancérologie, le nombre des cellules souches d'un cancer double tous les 3 mois en moyenne. On évalue à 50 le nombre de doublements depuis la première cellule mutée qui va donner un cancer. (Mais qu'on se rassure, l'écrasante majorité des cellules mutées disparaissent!). Si on fait un calcul simple à partir de 1 cellule, il y en aura au bout de 50 doublements soir environ 8 ans, 1 milliard soit soit une tumeur 1cm3 ou 1 gramme. C'est le seuil de détection d'une telle masse avec les moyens habituel d'imagerie médicale.  

   Faisons des calcules simples. Si une mammo est effectuée à 7 ans et 9 mois après l'apparition de la première cellule mutée qui a survecue, le nombre de cellules sera de 500 000 et la masse de 1/2 gramme et indétectable (Nb: sauf peut être avec le technique d'échographie ductale). Un ans après elle sera de 8 grammes, donc déjà un cancer bien développé. Au bout de 2 ans, elle sera de ......  128 grammes soit celle d'un cancer évolué.  En toute logqiue, une mammographie réalisée tous les deux ans n'a qu'un faible intérêt pour un diagnostice précose, c'est à dire pour une masse du cancer de 1 gr. Seul un heureux hasard permet un vrai diagnostic précoce.

    Selon ces données classiques, pour que la mammo soit efficace il faudrait en faire tous les 3 mois, ce qui bien entendu serait d'une gravité extrême car les rayons X provoquent des cancers. Il faudrait s'interroger à ce sujet sur la raison qui fait que la radiographie du poumon a été brutalement interrompue, il y a quelques décennies sans aucune explication, par les autorités sanitaires!

     La mammographie tous les deux ans est une pratique totalement infondée scientifiquement, inefficace - sauf hasard heureux - qui donne une fausse sécurité et qui est dangereuse.

      Combien de fois ai je entendu une femme dire: "j'ai fais une mammo il y a 4 mois et je me suis trouvé ces jours ci, une boule dans le sein. Le radiologue a alors diagnostiqué un cancer, qui n'avait pas été vu par le mammo systématique". Laisser entendre que le radiologue est incompétent n'est pas honnête: c'est la méthode qui n'est pas correcte.

     Ma conviction profonde est que les cancérologues sont souvent des praticiens qui sont  incapables de tirer des conclusions logiques issues des connaisances actuelles de la cancérologie que pourtant  .... ils enseignent. Au pire beaucoup n'ont rien compris rien au cancer, ce que très lucidement la Professeur Georges Mathé avait déclaré au Docteur Gernez: "c'est entendu, je n'ai rien compris à la cancérologie, mais les autres non plus. nous ne vous aiderons jamais. Vous attendrez 20 ans, vous attendrez 100 ans."

   Mais la radiographie pratiquée systématiquement à de graves et tès graves effets négatifs, à comencer par les sur-diagnostics. Voir l'article très bien documenté de Mme Sylvie Simon: Mammographie : Les risques graves et très graves passés sous silence

link

   Je pense que la seule et vrai solution est la mise en place d'une politique de prévention des cancers. Ce qui est possible et nécessaire: voir le site: gernez.asso.fr

   En outre face à un cancer dument diagnostiqué, une vraie nouvelle voie vient d'être ouverte par une équipe de chercheurs basée à l'Ecole Polytechnique et pilotée par le Dr Laurent Schwartz cancérologue (radiothérapeute) défroqué, qui a abandonné son travail hospitalier pour se lancer dans une recherche qui commence à donner des résultats tout à fait important avec des moyens simples et peu onéreux (c'est sans nul doute là que la bas blesse!). Pour en savoir plus, voir son ouvrage: "Cancer: guérir tous les malades?".

 

 Docteur Jacques Lacaze  jacques-lacaze.com

 

 


Par Jacques Lacaze - Publié dans : Santé - Communauté : santé-medecine
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 3 octobre 2013 4 03 /10 /Oct /2013 10:11

cigarette-e-lectronique.jpg LA CIGARETTE ELECTRONIQUE (voir ci-contre????) PROVOQUE:

- LE RIRE, déclenché par la lecture de l'article "Médecine "scientifique" et médecine populaire":  link

 - LE FOURESTISME DEBRIDE: la caroline Fourest est partie en guerre contre ceux qu’elle stigmatisent comme tenants de la  "théorie du complot". Elle désigne par là tous ceux qui trouvent que les dirigeants etasuniens mentent a longueur d'année, que Monsanto, c'est pas bien et qui n'ignorent pas que que le 11 septembre trois tours sont tombées  (50/% des citoyens étatsuniens, eux  l’ignorent !  …   et beaucoup en France)

 - L'IGNORANCE:  il faut leur fournir des références sur le nombre de morts imputés au Vioxx ou au Médiator, ainsi qu'au montant des profits de l'industrie pharmaceutique. Bref, ces consommateurs de produits de haute technologie (pardon de high tech) ne lisent pas la presse, n'écoutent pas la radio, trop occupés qu'ils sont a tirer sur leur joujou préféré

VOIR LE FORUM DE DISCUSSION:  link 

 LE FORUM DES GENS HEUREUX!

 


Par Jacques Lacaze - Publié dans : Brèves
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Mercredi 2 octobre 2013 3 02 /10 /Oct /2013 14:08

  Lestrade (de) Thierry

LE JEÛNE UNE NOUVELLE THERAPIE ?

      de Thierry de Lestrade

 

Voila un livre qu'il faut absolument lire. Il fera date.Il est écrit d'une façon très précise et très agréable. Il va faire plaisir à mes amis homéopathes, naturopathes, ostéopathes, à nombre de médecins généralistes, bref à tous les thérapeutes qui restent à l'écoute de leurs patients et qui ne veulent pas  en priorité leur nuire. Son auteur Thierry de Lestrade à réalisé un film avec Sylvie Gilman qui porte le même titre et qui fait date. Mais il va plus loin, beaucoup plus loin en proposant l'analyse de la situation de la médecine aujourd'hui. Il répond à deux questions décisives: d'où vient et comment s'est constituée la médecine dominante, officielle?

Commençons par lire la conclusion de son livre: 

…….

La médecine occidentale a été conçue comme une guerre. Au début du XIXe siècle, Benjamin Rush partait à l’assaut des maladies grâce à l’action virile de médicaments agressifs, prescrits à des doses « héroïques ». La découverte des « microbes », perçus immédiatement comme les nouveaux « ennemis », a lancé à partir de 1880 la « guerre contre la maladie ». Et « la guerre contre le cancer », déclarée en 1971, fait encore rage. Les médecins utilisent en cancérologie un « arsenal thérapeutique » qui s’étend de l’arme de destruction massive aux frappes chirurgicales. Symbole éclatant de cette conception de la médecine : le premier essai de chimiothérapie  a été effectué avec un gaz de combat exhumé des tranchées de la première Guerre mondiale .

Alors qu’aucune percée spectaculaire n’est venu renverser le front des maladies chroniques, la guerre impose sa propagande, qui annonce toujours la victoire pour demain. Elle choisit aussi ses héros. Qui se souvient de cette campagne d’affichage de l’Institut national en 2007, où l’on pouvait lire sous des visages d’anonymes : « Nous sommes 2 millions de héros ordinaires. » Ces visages étaient ceux de survivants du cancer. Je m’étais alors posé la question : «  et ceux qui succombent, ce sont des lâches ? ».

Toute guerre impose une vision manichéenne, voire simpliste. Les bons contre les mauvais. Les docteurs contre les charlatans. Elle a permis l’éradication stupéfiante de toute méthode de soin alternative au profit de la seule médecine dite scientifique. Et elle se double d’une représentation machiste qui a légitimé l’élimination durable des femmes de la profession médicale.

La guerre, enfin, a son champ de bataille : le corps humain. Découpé en tranches . Scannerisé. Biométricalisé. Décrypté dans son génome. C’est dans l’organisme que l’on cherche à débusquer l’ennemi toujours plus loin, dans une plongée effrayante vers l’infiniment petit. Jusqu’à oublier que le corps est un tout.

N’est-il pas temps de faire la paix avec soi-même ? De ne plus  rechercher les ennemis dans son corps, mais de s’en faire un allié ? Le jeûne nous y invite. Jeûner, pour se mettre à l’écoute de son corps, dans une attention nouvelle, attentive,sensible. Pour activer des forces insoupçonnées. Vis medicatrix naturae – le pouvoir de guérir de la nature - , c’est ainsi qu’Hippocrate résumait ce processus. Alexandre Kobosov, le pneumologue russe (cité dans l’ouvrage de de Lestrade), nous l’a répété : « Il y a deux manières de se soigner : une manière passive, en avalant des médicaments ; une manière active, avec le jeûne. »

Un patient actif, à l’écoute de son corps, soit. Encore faudrait-il que le médecin soit à l’écoute de son patient. Il ne s’agit pas ici de juger hâtivement de la qualité de l’engagement du corps médical : la grande majorité des soignants sont dévoués et ne comptent pas leurs heures. On peut néanmoins s’interroger sur la pratique médicale. Sur la formation des soignants, sur le processus amorcé au début du XXe siècle qui a transformé les médecins en ingénieurs. Des techniciens de haut vol, super-spécialisés, super-qualifiés et très efficaces… Dans une certaine mesure.

Car ces praticiens touchent les limites de leur pouvoir lorsqu’on pénètre dans le vaste domaine des maladies chroniques. S’installe alors un autre rapport, où la guerre n’est plus possible. L’enjeu est de taille : 15 millions de Français souffrent de maladies chroniques, soit un quart de la population. Dans ce territoire-là, la prévention doit prendre le pas sur la réparation.

Le rôle du patient devient essentiel, la révolution viendra de lui. Elle s’amorce. Rares sont les malades aujourd’hui qui ne consultent pas Internet, puisant des informations sur toutes sortes de forums.

…..

Thierry de Lestrade consacre les deux premiers chapitre de son ouvrage à dresser le tableau de la médecine aux USA.

Dans le premier chapitre, il explique qu'à sa naissance à la fin du XVIIIe siècle, les USA comptaient très peu de médecins. Les guérisseuses ont pris une grande importance en rendant service à leur communauté. Elles utilisaient les moyens disponibles les plantes principalement. Au passage il rappelle le sort tragique qu'en Europe l'Eglise puis le pouvoir royal a fait subir aux guérisseuses, qui furent brûlées par milliers pour faire place aux médecins issus des nouvelles facultés de Montpellier puis de  Paris.

Dans ce contexte des pratiques comme l'homéopathie, la chiropraxie, l'ostéopathie, vont se développer considérablement.

Les médecins orthodoxes vont tenter de lutter contre cet ensemble de praticiennes et de praticiens. Ils vont  créer l'AMA : l'association  des médecins  américains, en 1847 qui va engager le combat contre ceux qu'ils appelaient "charlatans", au nom de la « science ». Ils n'arriveront pas à leur fin. Il faudra attendre la fin du XIXe siècle pour qu'une offensive soit menée et gagne.

Thierry de Lestrade a intitulé son 2éme chapitre: "Comment l'AMA a éradiqué la médecine populaire ». Il faut absolument lire ce chapitre. Je ne vais pas le dévoiler, sauf à dire qu'il est dans le droit-fil de la quasi extermination des peuples premiers qui occupaient ce territoire, de la traite des noirs, du rôle actuel des USA qui disposent de plus de 1000 bases militaires partout sur la planète avec l'objectif de dominer le monde par le feu et le sang. 

Les USA ne sont pas réductibles, bien entendu, aux politiques des classes dominantes L'immense majorité des émigrants qui ont contribué à faire la richesse de ce pays étaient la masse des personnes fuyant la misère des pays de la vieille l'Europe ou déportées par bateaux entiers: les vagabonds, les prostituées, etc etc, et qui ont constitué le prolétariat des USA.

L'auteur, souligne le rôle décisif joué par la Fondation Rockefeller dans le soutien à l'AMA avec des anecdotes du genre du soutien financier à l'AMA de l'industrie du tabac. Le développement du grand capitalisme étatsunien et sa politique visant à dominer le Monde est étroitement liée à la naissance de la médecine qui s'est autoproclamée "scientifique". Et aujourd'hui encore, voir l'article du Monde Diplomatique de juiller 2013: "Comment la santé est devenu un enjeu géopolitique?" (Pr D. Kerouedan) cette politique fait partie des priorités de l'administration des USA. Pour ces dirigeants, il faut lutter contre  "le communisme, le terrorisme et les maladies". Contre les maladies: uniquement par le volet curatif en excluant totalement le préventif. (Les vaccinations ou "le cholestérol" n'ont rien à voir avec le préventif. Il faudra en reparler)

J'ajoute un mot. On parle de la médecine scientifique", y compris dans le livre de Thierry de Lestrade. Je pense que la médecine est seulement une pratique sociale née avec l'Humanité  comme l'agriculture, l'expression artistique etc et qu'elle ne peut pas être qualifiée de scientifique. Cette pratique pose des questions à la recherche scientifique d'une part et d'autre part utilise les résultats de ces recherches ainsi que ceux de la technologie pour mieux soulager les ou guérir les malades. Il importe de poser sérieusement la question de la Science. On assiste à deux phénomènes dangereux. D'une part le dénigrement de la recherche scientifique et de la science, et d'autre part la défense néopositiviste d'une idéologie scientifique au service du capital. Les OGM semble être un terrain privilégié pour ces exercices.

Il est urgent d'en parler et il est urgent que les citoyens s'en mêlent.

Par Jacques Lacaze - Publié dans : Santé - Communauté : santé-medecine
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Mercredi 25 septembre 2013 3 25 /09 /Sep /2013 11:53

Statines.jpg

LES STATINES AUGMENTENT

LE RISQUE DE CATARACTE

Article publié par la revue médicale en ligne Docbuz.

 

Les statines, des médicaments prescrits pour réduire le cholestérol et par voie de conséquence, les accidents cardio-vasculaires (infarctus, accident vasculaire cérébral), augmenteraient les risques de cataracte selon une étude américaine publiée dans la revue JAMA Ophtalmology.

Si les cataractes surviennent naturellement avec l’âge, ce sont aussi les personnes d’un certain âge qui ont recours aux statines pour se protéger des accidents cardiovasculaires. Ce double risque peut ainsi accroitre le risque de cataracte et donc la nécessité d’une chirurgie pour extraire le cristallin opacifié et permettre la pose d’implants.

Des scientifiques ont utilisé la base de donnée de santé de l’armée américaine pour comparer le risque de faire une cataracte chez des patients utilisant une statine, résultat qu’ils ont comparé au risque d’un groupe de patient ne prenant pas de statine. 44 critères d’appariements ont été utilisés pour que les deux groupes soient comparables; l’étude a recruté 13 626 patients prenant une statine et 32 623 non utilisateurs de statine, tous suivis pendant 8 années.

Les résultats montrent que l’utilisation d’une statine, pendant une durée d’au moins 3 mois accroit le risque de cataracte de 27%. Ce risque de cataracte accru s’expliquerait par le fait que le cholestérol est utilisé par le cristallin pour assurer sa transparence.

 

Docbuz conlue: si une statine apparaît nécessaire pour réduire le risque cardiovasculaire, sa prescription en prévention primaire doit être mûrement réfléchie du fait de ce risque nouvellement identifié recommandent les auteurs.

Source: Association of Statin Use With Cataracts. A Propensity Score–Matched Analysis ONLINE FIRST

Jessica Leuschen, Eric M. Mortensen, Christopher R. Frei, Eva A. Mansi, Vasudha Panday, Ishak Mansi
JAMA Ophthalmol. Published online September 19, 2013

A propos des statines voir aussi la revue mensuelle Sciences et Avenir d'où est extraite l'image de cet article: link

Par Jacques Lacaze - Publié dans : Santé - Communauté : santé-medecine
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 17 septembre 2013 2 17 /09 /Sep /2013 09:27

OUI: POUR LES PROFITS

DE BIG-PHARMA!

Cette méthodes aussi vieille que l'Humanité refait surface.  Elle   a été très utilisée avec des résultats remarquables dans certains pays comme la Russie. C'est un phénomène trés important.

J'y reviendrais.

Par Jacques Lacaze - Publié dans : Santé - Communauté : santé-medecine
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Lundi 16 septembre 2013 1 16 /09 /Sep /2013 21:43

Institut G. Roussy

COMMENT FONCTIONNE LA MEDECINE OFFICIELLE?

QUELQUES ELEMENTS

POUR COMPRENDRE.

 

1) La médecine officielle est complètement dépendante de l'industrie pharmaceutique, donc il faut se poser la question du fonctionnement et du rôle économique de big-pharma en premier.

 

2) Le seul but de big-pharma est de gagner de l'argent, beaucoup d'argent rapidement et à moindre frais. Il en découle plusieurs conséquences. En voici quelques unes :

 - chercher les créneaux rentables. Et là c’est tout simple : viser les maladies chroniques (hypertension artérielle, diabète etc) mais aussi les situations de la vie comme la ménopause pour laquelle, la médecine propose une « solution » sous forme d’hormones. On connaît le résultats des milliers de cancers du sein chez les femmes à qui ont  mensongèrement vanté l'efficacité de ces produits. On a aussi créé de toute pièce une maladie imaginaire « le cholestérol ». D’ou un créneau très très juteux pour l’industrie. Médicalement, les anti-cholestérols sont sans doute intéressants pour les excès de cholestérol d’origine familiale qui sont très peu fréquents, mais les donner ces médicaments qui ne sont pas sans risque avec des études truquées c’est inadmissible. Mais, pour les maladies dites orphelines (rares) pas de recherche pas de médicaments

 - Big-pharma n’a donc strictement aucun intérêt à guérir les maladies : il en vit comme toute une partie du corps médical et des activités connexes. L’exemple du cancer est significatif. Des campagnes médiatiques nous annoncent depuis des décennies la victoire est proche encore un effort pour la recherche. Et en réalité, cette fameuse science progresse par sauts de puce. Grande nouvelle la survie sous tel traitement a permis de progresser d’un mois, parfois plus, pour des prix astronomiques - qui tombent souvent sur le patient et la famille -. C'est naturel et normal, chacun de nous est prêt à tout pour garder un être cher. A coté de cette pratique franchement odieuse, des moyens thérapeutiques qui ont fait leur preuve, CE QUI SERAIT TRES FACILE DE VERIFIER, sont criminalisés, pourchassés. Une véritable  guerre contre ces chercheurs et ces praticiens  est organisée. Comme le remarque la philosophe Isabelle Stengers: le charlatan (pour la médecine officielle) est celui qui guérit et veut le prouver (contre bien sur le circuit officiel basé sur l’Evidence based medecine (voir plus loin).

 - développer des médicaments très dangereux comme le Médiator en France et le Vioxx aux USA (aujourd'hui interdit) : 30 000 décès au minimum pour ce dernier  (je dis bien trente milles).

 - la nécessité de réduire au maximum le prix de production des médicaments. La solution la plus simple est de faire produire dans les pays Inde, Chine en particulier) ou la "main d'oeuvre" est très bon marchée, ce qui veut dire que les travailleurs sont très mal payés, sont victimes d'accident de maladies professionnelles. D’où l’invention des médicaments  génériques. Ce sont des médicaments qui ont la même formule chimique que le médicament de référence qui n’est plus protégé par un brevet, mais pas le même mode de fabrication (qui reste protégé). Il en résulte des différences très importantes. Autre conséquence la sécu oblige d’utiliser ce type de médicaments, comme ceux du laboratoire pharmaceutqiue israëlien, leader mondial, Téva.

 - comme toutes les industries, big-pharma est maintenant sur le marché capitaliste mondial. Il en résulte qu’il y a concurrence au détriment de la qualité et surtout spéculation sur les matières premières, comme sur les matières premières alimentaires à l'origine elle de famines. D’ou des ruptures de stock de certains médicaments qui deviennent désormais fréquentes. Bref la mondialisation s’attaque aux pauvres  en provoquant des famines et aux malades et les privant de certains mdicaments.

 

3) les profits de big-pharma permettent d’offrir des avantages  aux médecins, spécialement aux leaders qui par leur notoriété influencent l’ensemble du corps médical. En général ces Professeurs, dirigent un secteur de recherche, appartiennent à une institution qui conseille le pouvoir politique (comme l’Académie de Médecine, ou les société savantes de tel ou tel domaine) et enfin sont conseillé de l’industrie pharmaceutique et grassement rémunérés. C’est ce qu’on appelle les 3 casquettes: de chercheur, de conseiller du pouvoir, d'inclusion dans l'industrie pharmaceutique. J’imagine qu'aucun d’entre nous n’a entendu un épicier dire qu’il vend des produits avariés. Et bien ces Professeurs qui dans leur secteur ont mis un produit au point l’on fait commercialiser par big-pharma et vont ensuite conseiller aux institutions ad hoc de le faire admettre, ne peuvent que faire des louanges pour leur produit qui bien sur n'ont aucun défaut  ....  et qui accessoirement leur rapporte gros.

 

4) Durant la dernière guerre et sous l’impulsion de l’occupant nazie a été créé l’Ordre des Médecins. Ne perdons pas de vue que le régime hitlérien a été mis en place par le grand capital allemand soutenu par le grand capital mondial et celui des USA en premier. Cet Ordre quoi qu’on en dise a été purement et simplement prorogé à la Libération. Sa fonction: s’assurer que les médecins restent dans les clous et qu’il ne leur vient pas à l’idée d’aller voir ailleurs si des thérapeutiques ne sont pas mieux que celles de big-pharma. Bref une police des médecins. Pour en savoir plus regarder sur ce site la page :   MEMOIRE PRESENTE DEVANT L'ORDRE REGIONAL DES MEDECINS

 

5) Dernière pièce importante de ce dispositif : la médecine fondée sur les preuves : l’Evidence based medecine (EBM pour les initiés). Elle nous vient tout droit des USA et a été popularisée par la fondation Rockfeller. Elle se fonde tout simplement sur ce qu’on appelle le double aveugle. Je ne rentre pas dans les détails, que je reprendrais un jour, mais c’est une escroquerie scientifique. Elle consiste à comparer l’effet d’un médicament à celui d’un placebo (un faux médicaments sans action en principe) ou d’un autre médicament. Ceci avec une méthodologie draconienne : ni le malade, ni l’expérimentateur ne savent ce que les personnes incluses dans l'essai utilisent. Ceci à partir de la sélection de cobayes ayant la même maladie et des caractéristiques biologiques proches. En général le résultat (quand c'est positif) est en gros, 80% d’effet positifs et 20% d’effets négatifs (aggravation …) ou nuls. Je ne rentre pas dans le détail sauf pour dire que quand un médicaments a fait ses preuves il devient Le Médicament de telle maladie et a force de loi. Le médecin est obligé de le donner et est en faute s’il ne le donne pas. Si vous êtes dans les 20%, c’est comme au loto : vous avez perdu. La sanction peut être parfois très lourde: décès, infirmités etc. Mais vous n’avez rien à dire car l'actiondue médicament est « scientifique prouvé".

Je passe pour le moment sur les aspects stupides du procédé pour indiquer deux choses : d’autres méthodes scientifiques sont possibles, mais rejetées. Et la 2éme chose, c’est que ce procédé du double aveugle a l’énorme avantage de disqualifier systématiquement les médicaments et médecines venues d’ailleurs ou partant d’autres expériences et conceptions. Le ridicule ne tuant pas, des pratiques plus que millénaires comme l’acuponcture sont ainsi disqualifiée mais aussi la médecine indienne et bien d’autres médecines, l’homéopathie et la médecine des plantes en premier. Je rappelle que le diplôme d’herboriste a été supprimé par un décret du gouvernement collaborationniste de Vichy et n’a jamais été rétabli depuis.

Il me faut ajouter que cette médecine basée sur les preuves se présente comme la médecicne scientifique. Une telle médecine n'existe pas, ne peut pas exister, nous sommes devant une escroquerie qui remonte à Pasteur. La Médecine, qui a démarré avec l'Humanité qui est universelle est une pratique sociale au même titre que l'agriculture par exemple. Cette pratique par l'intermédiaire de ses praticiens, pose des questions à la recherche scientifique et technique et s'empare des avancées de ces disciplines pour mieux connaître et traiter les malades. Je reviendrais longuement sur cette question essentielle. Par exemple, le corps médical en France - et ailleurs - est scindé en deux: les spécialistes  grands prêtres de la "médecine scientifique" et les généralistes qui font ce qu'il peuvent en ré apprenant  sur le terrain leur métier qui consiste à soigner les malades qui viennent à leur consultation,  alors qu'ils ont été formé à découvrir les maladies graves ou rares relevant des spécialistes. Les tentatives de faire de la médecine générale une discipline à part entière soit échouent soit se marginalisent. 

 

6) Dernier point important : la médecine officielle big-pharma en tète n’a que faire de la prévention. La prévention est pour eux l'horreur. Ils assimilent hypocritement la prévention à la prise de médiccaments comme les anticholetérols, les hormones,  ou l'administration de vaccins aux conséquences souvent désastreuses. La vraie prévention est ailleurs. Elle est fondée certes sur l'élimination des causes des maladies  (pollutions de toutes sortes, malbouffe, stress, conditions de travail dans l'industrie en particulier  etc) et sur la connaissnce des mécanismes des maladies pour pouvoir intervenir avec précision. C'est le cas de la prévention active des cancers proposée par le Docteur Gernez.   

 

 

J’attends des exemples, des commentaires, votre avis. Je vais développer cette rubrique régulièrement. C’est de notre santé de notre vie, de celle de nos enfants, de nos proches qu’il est question : ça vaut qu’on en parle.

Pour terminer voici la préface à sa thèse de médecine consacrée à Philippe-Ignace Semmelweis par le  Docteur Louis Ferdinand Destouches  plus connu sous le nom de Céline (1936):

« Supposez qu’aujourd’hui, il survienne un autre innocent qui se mette à guérir le cancer.Il sait pas quel genre de musique on lui ferait tout de suite danser ! ça sera vraiment phénoménal ! Ah ! qu’il redouble de prudence ! Ah ! il vaut mieux qu’il soit prévenu.Qu’il se tienne vachement à carreau ! Ah ! il aurait bien plus d’afur à s’engager immédiatement dans une légion étrangère ! Rien n’est gratuit en ce bas monde. Tout s’expie, le bien comme le mal, se paie tôt ou tard. Le bien c’est beaucoup plus cher , forcément. »

 

Et enfin un témoignage reçu sur mon courriel : « À Gustave Roussy, on vous donne l'impression d'être découpé en spécialités: on voit le chirurgien, puis le chimiothérapeute, puis on verra un radiothérapeute et le protocole est décidé sans vous, vous êtes mis devant le fait qu'il vous faudra chimio, radio et hormone. Comme le référent est le chimiothérapeute, on ne peut pas discuter avec lui de l'opportunité de ce traitement .... »

Ce n’est pas un secret : ça se passe de cette façon dans tous le Hôpitaux, cliniques et centre anti-cancers; 

jacques-lacaze.com

 

 

 

 

 

Par Jacques Lacaze - Publié dans : Santé - Communauté : santé-medecine
Ecrire un commentaire - Voir les 11 commentaires

Recommander

Recherche

Calendrier

Décembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés