Dimanche 29 janvier 2012 7 29 /01 /Jan /2012 16:27

Bourdieu Pierre POUR UN SAVOIR ENGAGE

 

Il y a dix ans disparaissait le sociologue Pierre Bourdieu. Pour Pierre Bourdieu, la sociologie était un sport de combat! Il s'est consacré à un travail de décryptage des réalités sociales. Il est sans doute le dernier grand intellectuel engagé au coté des travailleurs. Parmi ses nombreux ouvrages retenons "La misère du monde", qui l'a fait connaître auprès d'un public populaire.

Des textes inédits sont publiés, dont cette intervention lors d'une rencontre en Grèce, à Athènes. Voici la présentation de ce texte:

 

Depuis les grèves de novembre et décembre 1995 en France, les interventions de Pierre Bourdieu ont été l’objet de critiques, souvent violentes, notamment de la part des journalistes et des intellectuels médiatiques dont il avait analysé le rôle social. Ce qui semble les avoir choqués avant tout, c’est qu’un « savant » intervienne aussi activement dans le domaine « politique ». L’implication du sociologue dans l’espace public remonte néanmoins au début des années 1960, à propos de la guerre d’Algérie.

    Désireux de « penser la politique sans penser politiquement », Pierre Bourdieu a cherché à démontrer que, loin de s’opposer, les sciences sociales et le militantisme peuvent constituer les deux faces d’un même travail, qu’analyser et critiquer la réalité sociale permettent de contribuer à sa transformation. Ce texte a été lu par son auteur lors d’une rencontre à Athènes, en mai 2001, avec des chercheurs et des syndicalistes sur des thèmes tels que l’Europe, la culture et le journalisme et figurera dans un livre à paraître au printemps, "Interventions (1961-2001). Sciences sociales et action politique" (Agone, Marseille).

 

Pour accéder au texte, cliquez sur:  Pour un savoir engagé

 

Mais en voici un extrait, qui me semble d'une très grande actualité:

 

... "Un mouvement social européen n’a, selon moi, de chance d’être efficace, que s’il réunit trois composantes : syndicats, mouvement social et chercheurs - à condition, évidemment, de les intégrer, pas seulement de les juxtaposer. Je disais hier aux syndicalistes qu’il y a entre les mouvements sociaux et les syndicats dans tous les pays d’Europe une différence profonde concernant à la fois les contenus et les moyens d’action. Les mouvements sociaux ont fait exister des objectifs politiques que les syndicats et les partis avaient abandonnés, ou oubliés, ou refoulés. D’autre part, les mouvements sociaux ont apporté des méthodes d’action que les syndicats ont peu à peu, encore une fois, oubliées, ignorées ou refoulées. Et en particulier des méthodes d’action personnelle : les actions des mouvements sociaux recourent à l’efficacité symbolique, une efficacité symbolique qui dépend, pour une part, de l’engagement personnel de ceux qui manifestent ; un engagement personnel qui est aussi un engagement corporel...."


Par Jacques Lacaze - Publié dans : Idées Débats
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Recommander

Recherche

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés