Mardi 6 juillet 2010 2 06 /07 /Juil /2010 11:59

"Y a-t-il une relation entre vaccination

contre l’hépatite B et uvéite ?"

 

 

Cet important article a été publié par le journal médical en ligne le 02/07/2010:  jim.fr

 

      Une équipe américaine a colligé les déclarations spontanées concernant la survenue d’une uvéite « associée » à la vaccination contre l’hépatite B sur le Registre national des effets secondaires oculaires induits par les médicaments, auprès de l’Organisation Mondiale de la Santé, de la Food and Drug Administration (FDA) et à partir d’une recherche bibliographique par Medline, sur la période 1982-2009. Les systèmes de pharmacovigilance souffrent d’un « sous rapport » des cas probables, mais les déclarations spontanées sont, malgré tout, les premières alertes sur les effets indésirables possibles d’un médicament. Les phases de développement prémarketing sont moins à même de dépister ces effets que la période post commercialisation, parfois mondiale, qui peut exposer des millions d’individus au produit.

 

     Au total, 32 cas rapportant l’apparition d’une uvéite au décours d’une vaccination contre l’hépatite B ont été identifiés. La moyenne d’âge des patients était de 29 ans. La répartition selon le sexe retrouvait 8 hommes et 24 femmes. Le temps moyen de survenue de l’uvéite après la vaccination était de 3 jours (de 1 à 15 jours). L’uvéite a été plus souvent observée après la première vaccination (15 cas) qu’après les rappels (3 et 3). Dans 9 cas cette notion n’est pas retrouvée et 2 patients ont eu des épisodes récurrents d’uvéite, l’un après la vaccination initiale et le 1er rappel, l’autre après le 1er et le 2ème rappel. Quelques patients présentaient des facteurs confondants comme une vaccination antityphoïde concomitante ou une spondylarthrite ankylosante. Tous les patients ont guéri bien qu’aucun traitement n’ait été rapporté.

 

      Un des mécanismes potentiels de l’apparition d’une uvéite au décours d’une vaccination contre l’hépatite B pourrait être une réaction d’hypersensibilité de type retardé. Une autre hypothèse incrimine le rôle des adjuvants vaccinaux. Ceux ci sont censés potentialiser l’effet immunitaire du principe actif vaccinal. Ils sont également utilisés pour créer des uvéites chez les modèles animaux.

 

      Rien n’est établi sur la relation possible entre vaccination contre l’hépatite B et la survenue d’une uvéite, cependant ceci ne doit pas empêcher les praticiens de rester vigilants et rigoureux quant à la déclaration des effets secondaires aux services de pharmacovigilance.

 

Dr Reine Leblond

 

Référence: Fraunfelder FW et coll. : Hepatitis B vaccine and uveitis : an emerging hypothesis suggested by review of 32 case reports. Cutaneaous and ocular toxicology 2010; 29 : 26-29

_________________________________________________________________________

Commentaires.  L'uvéite se rencontre parmi les premiers signes de sclérose en plaques. Ces observations posent le problème du recul par rapport à une novation thérapeutique. Un temps d'observation suffisant et nécessaire pour évaluer les effets secondaires potentiels.

Un problème de méthodologie majeur est posé. Quand un problème de santé publique est repéré, comme une maladie infectieuse, la première démarche est de mesurer son impact sa dangerosité les modes de propagation etc. C'est ce qui est le plus souvent effectué. Puis il faut construire une solution. Et c'est à ce moment que tout dérape. Le complexe médico-pharmaco-industriel n'a en tète que la rentabilité et la recherche du profit maximum. Et quoi de plus rentable qu'un vaccin imposé par un matraquage ministériel via les médias. Mais pour chacun d'entre nous le choix est, qu'on le veuille ou non, adopter la solution proposée ou la refuser. Et c'est là que tout devient glauque. Car le débat se transforme en débat pour ou contre les vaccins. Les arguments les plus fallacieux se déchaînent alors venant encore aggraver l'angoisse.

Le médicament doit échapper à la loi du profit. La lutte contre les maladies ne doit pas se faire sous les fourches caudines de cette loi. Il faut construire à partir d'études sérieuses les solutions adaptées à une situation données. Le vaccin est une solution possible, ni plus ni moins.

La variole a été éradiquée non par une vaccination massive mais par la technique détection endiguement, c'est à dire concentrer les moyens autour des cas repérés et agir autour (isolement, vaccination, car n'oublions pas que la vaccination ou variolisation est une technique connue depuis des centaines d'années). La France a pratiquée la vaccination anti-variolique systématique avec de gros dégâts  neurologiques. Une autre voie était possible.


Par Jacques Lacaze - Publié dans : Vaccins - Communauté : santé-medecine
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Bulletin adhésion APAG

Liévin franchement à gauche

J'ai siègé au Conseil Municipal de Liévin durant 11 ans de mars 2001 à mars 2012. J'ai démissioné le 1er mars 2012: voir ma lettre démission: link. J'ai été élu en 2001 sur une lite soutenue par la fédération du Pas-de-Calais du PCF, puis en 2007 sur une liste soutenue par le PRCF 62. J'ai quitté le PRCF en juin 2009.

Le blog a été créé fin 2007, pour préparer les élections de mars 2008. Il contient beaucoup d'informations, de prise de positions, de documents. Il concerne un tout pett coin de notre histoire, c'est pourquoi, je ne le suprime pas et je propose à mes lecteurs, qui pourraient être intéressés par ces archives, l'adresse:

link-Liévin franchement à gauche

Recommander

Recherche

Calendrier

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés